Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2015 2 07 /07 /juillet /2015 14:47
Evangile du 14 ème dimanche TO Marc 6/1-6

Sorti de là, Jésus se rendit dans son lieu d’origine, et ses disciples le suivirent. Le jour du sabbat, il se mit à enseigner dans la synagogue. De nombreux auditeurs, frappés d’étonnement, disaient : « D’où cela lui vient-il ? Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée, et ces grands miracles qui se réalisent par ses mains ? N’est-il pas le charpentier, le fils de Marie, et le frère de Jacques, de José, de Jude et de Simon ? Ses sœurs ne sont-elles pas ici chez nous ? » Et ils étaient profondément choqués à son sujet. Jésus leur disait : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays, sa parenté et sa maison. »

Et là il ne pouvait accomplir aucun miracle ; il guérit seulement quelques malades en leur imposant les mains. Et il s’étonna de leur manque de foi. Jésus parcourait les villages d’alentour en enseignant.

 

1-La réaction des gens de son village

La traduction de Sr Jeanne d’Arc, op, est très éclairante.

« D’où ? A lui ! Tout cela ! Quelle sagesse ! Elle lui est donnée ? A lui ! »

Ceci à propos de l’enseignement qu’il donne et à propos de ce qu’il fait. On sent dans ces réactions une impossibilité à reconnaitre le don qui est fait à Jésus. Et donc l’incapacité à le recevoir en partage.

D’où vient cette incapacité ?

Dans cette synagogue, il y a ceux qui l’ont vu bébé, qui l’ont vu grandir, qui l’on vu charpentier. Il y en a aussi qui ont grandi avec lui, participé aux mêmes jeux : quelqu’un d’ordinaire comme eux. Et voici que celui-ci sort de l’ordinaire. Pourquoi tout cela est donné à Jésus et pas à eux ?

Devant le don donné à quelqu’un, deux réactions sont possibles :

La première est la joie, se réjouir du don qui est fait à un autre. D’autant plus réjouissant qu’il nous en fait bénéficier. Ce don vient de lui mais , par lui, il nous ai communiqué. Gratitude.

La deuxième est la jalousie. « Pourquoi lui et pas moi ? » On refuse alors à la fois le donateur et le don. C’est la réaction des gens de son village.

( Si vous avez vu le film Amedeus, c’est exactement de cela qu’il s’agit : le musicien Salieri ne supporte pas que le don absolu de la musique ait été donné à Mozart et pas à lui. Au lieu de jouir de sa musique comme un cadeau du ciel, il cherchera à le tuer)

 

2- Il s’étonnait de leur manque de foi

On a ici la trace d’un sentiment de Jésus : l’étonnement.

Il s’étonne d’un manque. Il leur manque la foi. Mais ici qu’est-ce que la foi ? C’est la foi en un don qui vient d’un autre et transmis par un autre. Un don à recevoir et non à posséder. La foi, c’est consentir à recevoir.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele
commenter cet article

commentaires