Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2015 5 10 /07 /juillet /2015 17:22
Evangile du 16 ème dimanche TO: Marc 6/30-34

Mc 6/30-46

Les apôtres se réunissent auprès de Jésus, et ils lui rapportèrent tout ce qu'ils avaient fait et tout ce qu'ils avaient enseigné. Et il leur dit : "Venez vous-mêmes à l'écart, dans un lieu désert, et reposez-vous un peu." De fait, les arrivants et les partants étaient si nombreux que les apôtres n'avaient pas même le temps de manger. Ils partirent donc dans la barque vers un lieu désert, à l'écart. Les voyant s'éloigner, beaucoup comprirent, et de toutes les villes on accourut là-bas, à pied, et on les devança. En débarquant, il vit une foule nombreuse et il en eut pitié, parce qu'ils étaient comme des brebis qui n'ont pas de berger, et il se mit à les enseigner longuement.

 

1-Se réunissent auprès de Jésus.

Que de choses en ces quelques mots. Une définition de l’Eglise : celles et ceux qui se rassemblent autour de Jésus pour l’écouter, vivre de sa vie, reconnaitre son action au cœur des femmes et des hommes de bonne volonté et pour annoncer la joie de l’Evangile.

 

2-Ils lui rapportèrent tout ce qu’ils avaient fait…

Etonnant ce passage ! Cela fonde pour nous l’importance de relire sa vie, d’en parler, de pouvoir être écouté-e par quelqu’un.

Etonnant aussi par ce que cela nous donne l’image de Jésus écoutant. Il nous parle et aussi il nous écoute. Dieu n’est seulement Parole mais aussi Ecoute. Il s’intéresse à nos vies.

 

3-Reposez-vous un peu

Il y a dans cette phrase toute la tendresse de Jésus, son attention à ses disciples. Aujourd’hui, pour certain-es d’entre nous, cela peut être une invitation à prendre cela très au sérieux : prendre soin de soi, savoir se reposer, ne pas sombrer dans l’activisme, dans un travail idole ou drogue.

Savoir se reposer, c’est rester libre par rapport à ce qui se présente et qui peuvent être de fausses nécessités.

Faire du tri : est-ce indispensable, puis-je le déléguer ? Se reposer, c’est savoir trouver le sens de sa vie dans l’être et pas seulement dans le faire.

 

4-Jésus voit… Il a pitié… Il enseigne

Arrêtons-nous sur ces 3 verbes : voir, avoir pitié, enseigner.

Cela indique un chemin de perception pour mieux agir.

-Il s’agit en premier d’ouvrir les yeux sur le réel.

-Ensuite se laisser toucher par lui. Avoir pitié est une traduction qui ne rend pas compte de la profondeur de ce qu’éprouve Jésus, il s’agit de quelque chose de très fort : « il est remué jusqu’aux entrailles ».

-Pour enfin comprendre ce qu’il faut faire et agir.

Jésus fait ce chemin et nous l’indique comme moyen pour sortir de la répétition, s’ouvrir à du neuf.

Ici qu’a-t-il vu ? Des brebis sans berger.

Et nous que voyons-nous ?

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans REP
commenter cet article

commentaires