Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 15:43
Maintenir vivante la subversion, Marc 9/38-48 Dim 26 TO

Marc 9/38-48 

38 Jean, l’un des Douze, disait à Jésus : « Maître, nous avons vu quelqu’un expulser les démons en ton nom ; nous l’en avons empêché, car il n’est pas de ceux qui nous suivent. »

39 Jésus répondit : « Ne l’en empêchez pas, car celui qui fait un miracle en mon nom ne peut pas, aussitôt après, mal parler de moi ;

40 celui qui n’est pas contre nous est pour nous.

41 Et celui qui vous donnera un verre d’eau au nom de votre appartenance au Christ, amen, je vous le dis, il ne restera pas sans récompense.

42 « Celui qui est un scandale, une occasion de chute, pour un seul de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu’on lui attache au cou une de ces meules que tournent les ânes, et qu’on le jette à la mer.

43 Et si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la. Mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie éternelle que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux mains, là où le feu ne s’éteint pas.

45 Si ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le. Mieux vaut pour toi entrer estropié dans la vie éternelle que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux pieds.

47 Si ton œil est pour toi une occasion de chute, arrache-le. Mieux vaut pour toi entrer borgne dans le royaume de Dieu que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux yeux,

48 là où le ver ne meurt pas et où le feu ne s’éteint pas.

 

Subversion d’un monopole de salut 9/38-40

Encore tout faux, les disciples ! Ils se croient seuls dépositaire d’un pouvoir de salut, ils se considèrent comme des maîtres que l’on suit alors que c’est seulement le Christ qui est suivi. Jésus brise leur rêve de monopole. Toute personne qui fait le bien est artisan du royaume. Parce que pour Jésus, la seule chose qui compte, c’est le bien de la personne

 

Quelle conduite des disciples pour maintenir vivante la subversion ? 9/42-50

*une question de verre d’eau : on maintient vivante la subversion du Christ avec un sens fort de l’appartenance au Christ serviteur, seul titre qui permet d’être accueilli par les autres.

*mains, pieds et œil : on maintient vivante la subversion du Christ en sachant dire non à ce qui fait obstacle à cette appartenance au Christ serviteur. Sous l’image de la main, du pied, de l’œil, il s’agit de se séparer de bonnes chose si et seulement si elles m’empêchent d’être disciple du Christ serviteur.

Ce texte ne doit pas du tout être pris au sens littéral ! C’est une exagération pour dire les nécessaires ruptures avec ce qui empêche d’aimer. Oui, il y a des choses à quitter, à renoncer, à abandonner pour que la vie des uns et des autres soit plus belle, plus heureuse, plus aimante, plus libre, plus généreuse.

 

*du sel : on maintient vivante la subversion du Christ en salant sa vie, c'est-à-dire en faisant de sa vie quelque chose qui a du goût pour soi et pour les autres. ( Marc 9/50 qui est omis alors que c’est un verset clé de tout le passage !)

 

L’ennui du découpage liturgique, c’est qu’il empêche de voir un enseignement dans son ensemble.

La subversion de Jésus qu’il introduit dans son enseignement à partir de la 2ème annonce de la passion Mc 9/30-37 ( 25ème dimanche du Temps ordinaire :) qu’il poursuit ici en Marc 9/30-48 (26ème dimanche) se continue en Marc 10/2-16 ( 27ème dimanche) 

*du divorce inégalitaire : on maintient vivante la subversion du Christ en ne traitant pas les femmes comme des objets qu’on peut prendre et jeter,

*des enfants : on maintient vivante la subversion du Christ

en accueillant ceux qu’on rejette, ici des enfants et en accueillant le Royaume comme un petit enfant, c'est-à-dire dans la confiance de celui qui sait recevoir.

 

Et en Marc 10/17-30 ( 28ème dimanche)

*du partage : on maintient vivante la subversion du Christ

en considérant les richesses comme des dons à partager et non à accaparer.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans Homélies de Soeur Michèle
commenter cet article

commentaires

Alice Damay-Gouin 16/09/2015 15:05

J'aime ce texte qui me donne à réfléchir et donc, je vais le méditer. J'aime la présentation de cet évangile non coupé en tranches!!! Merci !