Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 08:28
Ecouter RCF: La pensée politique d'Hannah Arendt au secours de la vie spirituelle

Une émission des Radios chrétiennes francophones à écouter:

https://rcf.fr/spiritualite/fondamentaux-de-la-foi/la-pensee-politique-dhannah-arendt-au-secours-de-la-vie-spiritue

 

Que serait notre vie, notre confort, notre espérance, sans les autres? Pour Marion Muller-Colard, invitée de Christophe Henning, la pensée d'Hannah Arendt peut enrichir la vie spirituelle.

J’ai le sentiment que ma génération s'est réfugiée dans quelque chose d'anti-spirituel, qui est le cynisme."

En philosophe qui questionne et en chrétienne qui espère, Marion Muller-Colard considère qu'à une époque "charnière" comme la nôtre, on a le choix entre l'angoisse de la fin d'un monde et l'enthousiasme des débuts d'un autre. Elle observe: "on ne fait pas des enfants avec la même insouciance que nos parents". Mariée, deux fois maman, elle a fait le choix de vivre dans une maison reculée, isolée du monde. Fréquenter la pensée d'Hannah Arendt l'a menée vers un questionnement: de quoi cherchait-elle donc à se mettre à l'abri en s'installant ainsi loin de tout?

Elle fait le parallèle entre son isolement physique et sa vie spirituelle: "pendant longtemps j'ai pu vivre tranquillement sans me demander s'il était possible d'avoir une vie spirituelle sans qu'elle découle naturellement vers la question de l'identité politique de l'homme". Or il faut parfois questionner "ce qui dans nos vies fait politique", se dit-elle.

"On nous autorise très facilement, chrétiens, à cultiver quelque chose qui serait de l'ordre du petit jardin intime et personnel que serait notre foi, sans venir nous demander ce que ça change dans notre rapport aux autres et au monde."

Marion Muller-Colard cherchait depuis longtemps à lier l'intuition d'Hannah Arendt que la vie humaine n'est une vie que si elle est politique, avec ce qu'elle comprend de l'Evangile.

Or, la philosophe allemande a avancé l'idée que tout vie humaine est déterminée par le fait que l'on est plusieurs. Considérer et admettre que le monde a bien été bâti par d'autres que soi avant, pendant et après notre passage sur terre, cela "autorise à penser la politique non pas en termes de prendre une carte dans un parti mais en se réfléchissant soi-même comme faisant partie d'un monde qui est ce qu'il est parce qu'il est bâti par plusieurs".

A quel moment a-t-on cette conscience politique de l'autre? Sait-on, lorsque l'on est chez soi, confortable et insouciant, qu'on le doit aux autres?

Romanesque, philosophique, l'écriture de Marion Muller-Colard est le creuset de ses questionnements, de ses émerveillements aussi.

Un style nourri de ses expériences concrètes, de la richesse des relations personnelles, d’une vie de famille essentielle et de cette terre d’Alsace qui lui est chère. Théologienne protestante, elle a été longtemps aumônier d’hôpital. Et si l'écrivain vit retirée à la campagne, la philosophe reste ouverte au monde. Elle a signé de nombreux livres, donc, notamment des ouvrages destinés à la jeunesse - comme "Prunelle de mes yeux" ou "Bouche cousue" (éd. Gallimard). Elle a aussi publié "Le Professeur Freud parle aux poissons" et "Le petit théâtre de Hannah Arendt" pour expliquer la philosophie aux enfants (éd. Les petits Platons). Son essai "L'autre dieu" (éd. Labor et Fides, 2014) lui a valu le prix "Ecritures et spiritualités" et le prix "Spiritualités d'aujourd’hui".

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans fondamentaux de la foi
commenter cet article

commentaires