Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juin 2018 4 07 /06 /juin /2018 18:07
Méditation de la Bible : faire retraite chez soi 3/3

 

Voici la fin de la série: « faire retraite chez soi »

 

 

 Comment s’y prendre ?

  • Je m’assoie
  • Je prends le temps de m’apaiser en respirant lentement et profondément
  • Je fais un geste pour dire à Dieu mon désir de cette rencontre avec lui et je lui dis : « me voici »
  • Je lui partage ce qui habite mon cœur : Parler à Dieu de sa vie : joie, souci, désir, peur, confiance, personnes et évènements comme un ami parle à son ami

 

Lire le chapitre 15 de l’évangile de Luc 

  • J’essaie de me rappeler ce récit et de le redire avec mes propres mots comme si j’avais à le raconter à quelqu’un

En faisant cela peut-être que quelque chose va me toucher, me rejoindre, m’éclairer. Si oui, je garde cela précieusement.

 

  • Je fais une demande :

Donne-moi de me réjouir d’être cherché-es appelé-e et aimé-e par toi.

 

  • Je me laisse guider par les suggestions suivantes :

1- S’approcher et écouter

On y voit le groupe des publicains et des pécheurs :

Il y a deux verbes pour qualifier leur attitude : s’approcher et écouter

Rester à considérer ces 2 attitudes.

*Une décision de se rendre proche de cet homme Jésus, le côtoyer, se laisser changer par lui

*Une décision d’écouter : on a là le verbe qui court le long de toute la Bible : « Ecoute Israël »

Il s’agit de s’ouvrir à la parole d’un autre.

Entrons dans ces 2 attitudes : s’approcher de Jésus dans la confiance et le désir de s’ouvrir à sa parole et surtout de demander une confiance et un désir plus grand que ceux que nous avons. 

 

2-Faire bon accueil et manger

Voir l’attitude de Jésus par deux verbes aussi : faire bon accueil et manger.

Comprendre pourquoi Jésus fait bon accueil : tout simplement parce qu’il est devant des hommes et des femmes de désir, qui attendent quelque chose de lui, qui ont soif de l’entendre.

Prendre conscience de la joie de Jésus.

Rester à regarder Jésus qui fait bon accueil sans condition préalable : le fait de s’approcher et de vouloir écouter suffit.

Rester à regarder ces repas qu’il prend avec eux : dans la société où vivait Jésus, manger est un signe fort de solidarité et de communion, c’est d’ailleurs cela qui scandalise les pharisiens.

 

3-Une brebis, une pièce, un fils

Prendre du temps pour regarder les images que Jésus prend

pour parler de nous :

une brebis, une pièce d’argent, un fils.

Des images qui chacune à leur manière dise une richesse, une valeur. Nous sommes précieux pour Dieu, une manière de reprendre Is 43/1-4 « tu as du prix à mes yeux et je t’aime » 

 

4-Dieu à l’image d’un berger, d’une femme, d’un père.

Prendre du temps aussi pour regarder les images que Jésus emploie pour parler de Dieu :

-Dieu comme un berger

-Dieu comme une femme

-Dieu comme un père

 

5- S’arrêter devant le trait commun de ces 3 paraboles

perdu / retrouvé

Dialoguer avec Dieu là- dessus : qu’est-ce qui dans ma vie est perdu et que Dieu cherche, recherche ?

 

5- S’imprégner de la tonalité de joie de ces 3 paraboles, la joie de Dieu

 

6-Regarder ce que Dieu fait :

*comme un berger :

Courir jusqu’à ce qu’il la retrouve

La mettre sur les épaules

Rassembler amis et voisins

 

 *comme une femme :

Allumer une lampe

Balayer la maison

Chercher soigneusement jusqu’à ce qu’elle la trouve

Rassembler amis et voisins

 

 *comme un père

Confier son héritage

Attendre son retour

Courir à sa rencontre

Le couvrir de baisers

Le revêtir de plus beaux habits

Festoyer 

 

A la fin, je m’approche de Jésus et je lui dis les sentiments qui m’habite après avoir été témoin de cela. Qu’est-ce qui m’a touché dans ce récit ? Ce qui m’a rejoint. Je lui parle comme un ami parle à son ami.

 

Je termine en priant le Notre Père et en faisant un signe de la croix.

 

J’écris sur un carnet ce qui m’a touché, rejoint, éclairé pendant ce temps de méditation.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires