Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juillet 2018 7 08 /07 /juillet /2018 11:58
Un livre d’André Fossion, sj : Dieu désirable. Notes de lecture

Ce livre est à lire si vous ne le connaissez pas. A lire, à étudier, à partager. Une manière pour moi de fêter les 7 ans de mon blog.

 

Dieu désirable, Lumen Vitae, Novalis, 2010

Voici quelques notes de lecture pour vous donner le désir de vous le procurer.

En raison même de sa générosité, Dieu en nous donnant la vie, ne se rend pas nécessaire et nous donne de vivre de manière autonome.

Il aime crée, sauve, engendre à la vie sans condition, sans que la foi en lui se présente comme un passage obligé

L’amour suffit pour être de Dieu, pour être engendré à sa vie, pour appartenir au Royaume

« Passés de la mort à la vie puisque nous aimons » 1Jn3/14

La tache pastorale : rendre précieuse et désirable ce qui n’est pas nécessaire.

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Des "notes de lecture" qui s'accordent si parfaitement à l'esprit du blog de Michèle !
"Il aime crée, sauve, engendre à la vie sans condition, sans que la foi en lui se présente comme un passage obligé" : celle-ci, à elle seule, compose, par chacun de ses termes, l'antidote libératrice de tous les poisons qu'ont à versés dans le "religieux".
Et "L’amour suffit pour être de Dieu" viendra nous habiter au départ de toute méditation spirituelle - quelle que soit la spiritualité qu'on interroge (fût-elle athéiste) - et de tout questionnement éthique.
La lumière qui nous arrive ainsi, et qui nous fait nous tourner vers ce "Dieu désirable", est bien une lumière de vie. Elle éclaire et salue comme magnifique cet anniversaire de "aubonheurdedieu-soeurmichele".
Et puisqu'il faut à chaque oeuvre humaine attacher un compteur du temps que celle-ci parcoure, le fait qu'ici ce compteur affiche le chiffre "7" sera difficilement rangé parmi les coïncidences, parmi les hasards non signifiants : élever au rang du précieux et du désirable ce qui n’est pas nécessaire, renvoie bien à une acception de l'infini.
Répondre