Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 avril 2021 4 22 /04 /avril /2021 22:35
Année 2011...avec l'évangile de Marc 4,1-9

Les paraboles de l’écoute

Il y en a 5 : le semeur, la lampe, la mesure, la semence, le grain de sénevé.

Tout ce passage a pour point commun la question de l’écoute, d’abord des appels :

Ecoutez v3

Entende, qui a des oreilles pour entendre v9

Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il entende v23

Prenez garde à la manière dont vous entendez v24C

Mais aussi un questionnement sur la manière d’écouter :

Ecoute superficielle v15

Ecoute qui ne dure pas v16-17

Ecoute parasitée par la convoitise v18-19

Ecoute qui accueille pleinement v20

Ecouter, c’est s’ouvrir, accepter l’autre et le possible changement que cela va produire en moi.

Ces paraboles sont donc là pour interroger nos manières d’écouter.

Le style même de cet appel à écouter (des histoires du quotidien à caractère symbolique) nous dit aussi que la recherche du vrai ne s’enferme pas dans des formules fixes, cette recherche est ouverture de sens, elle donne à penser, s’ouvre à l’interprétation.

Parler en parabole comme le fait Jésus c’est ouvrir un espace de liberté à la pensée, une stimulation de l’intelligence du cœur.

Mc 4.1-9

01 Jésus se mit de nouveau à enseigner au bord de la mer de Galilée. Une foule très nombreuse se rassembla auprès de lui, si bien qu’il monta dans une barque où il s’assit. Il était sur la mer, et toute la foule était près de la mer, sur le rivage.

02 Il leur enseignait beaucoup de choses en paraboles, et dans son enseignement il leur disait :

03 « Écoutez ! Voici que le semeur sortit pour semer.

04 Comme il semait, du grain est tombé au bord du chemin ; les oiseaux sont venus et ils ont tout mangé.

05 Du grain est tombé aussi sur du sol pierreux, où il n’avait pas beaucoup de terre ; il a levé aussitôt, parce que la terre était peu profonde ;

06 et lorsque le soleil s’est levé, ce grain a brûlé et, faute de racines, il a séché.

07 Du grain est tombé aussi dans les ronces, les ronces ont poussé, l’ont étouffé, et il n’a pas donné de fruit.

08 Mais d’autres grains sont tombés dans la bonne terre ; ils ont donné du fruit en poussant et en se développant, et ils ont produit trente, soixante, cent, pour un. »

09 Et Jésus disait : « Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende ! »

1ère piste

Le semeur

Première indication sur ce semeur, c’est sa sortie : « il sort ».

Ce premier acte est initiative du semeur. Elle provient de sa décision. Cela peut être l’image d’une décision en Dieu : celle de la sortie du Verbe dans l’incarnation.

Sortir : une nécessité pour créer, œuvrer, donner la vie.

Quelle sortie est bénéfique en moi ?

2ème piste

Semer

Regarder la profusion, quel que soit le terrain, du grain est semé : route, pierre, épines, bonne terre.

Geste large, généreux, qui ne sélectionne pas.

Geste continue que rien n’arrête, pas une seule fois mais toujours semant, sans se lasser.

3ème piste

Des terrains

Il y en a 4 de différents. Que représentent-ils ?

Ils sont à l’image de notre cœur. En nous il y a ces 4 terrains qui coexistent.  En nous, des grains qui se perdent et des grains qui produisent du fruit.

Regardons ce que Jésus dit de nos vies : elles sont fécondes. La Parole semée en nous produit du fruit à raison de 1 pour 30, pour 60, pour 100. Regardons cette alliance entre le don de Dieu et la bonté de notre cœur qui produisent de bonnes choses.

Et regardons aussi ce qui dans nos vies est dureté de chemin, pierre qui dessèche, épine qui asphyxie. Tout ce qui m’empêche d’écouter vraiment, jusqu’au bout et qui se perd au lieu de donner la vie.

Mais regardons surtout Dieu qui continue de semer en moi jusqu’à ce que le chemin soit retourné, les pierres déplacées, les épines desséchées. Espérance de Dieu.

Partager cet article
Repost0

commentaires