Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 14:38

Un jour, en feuilletant un livre sur les manières de méditer qu’offrent les différentes religions, j’ai eu un choc. On présentait la méditation zen, bouddhiste, etc… mais rien sur le christianisme.

Le deuxième choc est venu d’un témoignage d’une religieuse des Philippines. Elle nous disait que les gens de son pays, quand ils veulent avoir une bonne école pour leurs enfants, se tournent vers les chrétiens. Quand ils veulent un bon hôpital, ils se tournent aussi vers les chrétiens. Mais s’ils veulent apprendre à méditer, ils se tournent vers un moine bouddhiste !

 

Que se passe-t-il là-bas et ici pour qu’il y ait tant d’ignorances sur les trésors du christianisme ? Les trésors des différentes spiritualités chrétiennes, carmélitaine, cistercienne, ignacienne, etc…

 

Nous pourrons y revenir pour comprendre cette carence. Elle est à mon avis, une des causes de la désaffection que l’on constate, celle de n’avoir pas proposé une véritable expérience de Dieu.

 

Cette boite à outils, dont voici le premier article, se veut une petite aide pour la méditation chrétienne.

 

Des préparatifs sont nécessaires :

 

Beaucoup de choses que nous faisons, nécessitent des préparations. Si nous invitons quelqu’un à déjeuner, nous aurons d’abord fixé un rendez-vous avec lui, prévu un menu etc… La méditation aussi demande une préparation.

Quels en sont les éléments ?

 

1-Choisir à l’avance un passage de l'Evangile.

 

La méditation chrétienne est un regard sur le Christ et une écoute du Christ. Plusieurs choix sont possibles. Par exemple choisir l’Evangile de Marc et le méditer en continu. Commencer par le chapitre 1 verset 1 à 11, une autre fois verset 12 à 15, et ainsi de suite. Ne pas hésiter à rester plusieurs fois sur le même texte.

 

2-Décider :

 

d'un lieu : quel le meilleur endroit pour moi ? Un lieu où je ne serais pas

dérangé-e. Par exemple un endroit chez moi devant une icône, en allumant une bougie ;

(Conseil d’ami : débrancher le téléphone !)

d'un rendez-vous : la veille, décider et noter ce rendez-vous avec Dieu sur votre agenda.  Il est aussi important que n’importe quel autre rendez-vous. Et quand le moment sera venu, allez à ce rendez-vous en ne faisant pas attendre Dieu qui vous attend. Feriez-vous attendre un ami très cher ?

d'une durée : promettre à Dieu de rester avec lui 15 minutes ou 30 ou 45

selon ce que vous sentez pouvoir donner, selon le temps que vous avez, selon l’expérience qui est la vôtre. Ne promettez pas des choses impossibles à tenir. Soyez réaliste ! Et fidèle à la durée promise.

Vous y êtes !

1-Ne vous pressez pas :                                                                      

 choisir une position du corps détendue, sans crispation  

prendre du temps pour respirer profondément

faire un geste qui exprime par votre corps, votre présence à Dieu : par exemple un

signe de la croix fait lentement.

entendre Dieu vous demander :« comment vas-tu ? »

et lui répondre en déposant devant lui tout ce qui habite votre cœur en positif et négatif, des joies, des soucis etc…

 

2- Entrez dans le vif du sujet

lire le passage de l’Evangile que vous avez choisi

essayer de vous rappeler l’histoire qui est racontée comme si vous aviez à la raconter à quelqu’un

relire le texte une deuxième fois

regarder les personnages du texte en me rendant attentif à ce qu'ils font ou ne font pas, leur actions ou inactions

écouter ce qu'ils disent ou leur silence

essayer d'entrer à partir de là dans leur intention profonde

choisir de m'arrêter sur un point précis : une parole, une action car je sens que pour moi c'est important, que j'ai besoin de regarder ou d'écouter cela.

Donner du temps pour que cela descende au plus profond de moi

regarder plus particulièrement Jésus et voir de quelle manière il aime.

me laisser aimer par lui de cette manière là.

 

3-terminer en  parlant à Dieu comme un ami parle à son ami

en fonction de ce que j'ai regardé et écouté, qu'est-ce que j'ai envie de dire à Dieu ?

admiration, merci, louange, demande etc...

terminer par un geste

 

Garder trace de ce moment de méditation

noter sur un carnet spirituel le point sur lequel je me suis particulièrement arrêté-e.

noter pourquoi et ce que cela a provoqué en moi.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans Boite à outils
commenter cet article

commentaires

Anne-Marie Auger 25/07/2011 18:30


c'est ce que j'ai fait bien sûr à l'amie concernée en même temps! je crois cependant qu'elle est en vacances...


Anne-Marie Auger 25/07/2011 00:19


idée utile que cette boîte à outil ! je pense à telle amie attentive à ce besoin qu'elle ressent autour d'elle d'une pédagogie de l'expérience de Dieu à la mode chrétienne, à l'heure où sont
nombreux ceux qui cherchent un peu à tous les râteliers spirituels des conseils et des pistes... en repensant à cet échange avec elle, je me dis que cette initiative va bien dans ce souci-là que,
en tant que disciples, on a aussi notre parole à prendre dans ce partage de portes ouvertes que chacun est libre d'emprunter ou pas...


aubonheurdedieu-soeurmichele 25/07/2011 14:33



n'hésites pas à diffuser!