Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 15:56

Dans l’Evangile de Matthieu au chapitre 5

 

°1  Quand Jésus vit tout ce peuple, il gravit la montagne. Là il s’assit et ses disciples s’approchèrent de lui, °2 il ouvrit la bouche et commença à les enseigner :

°3            “Heureux ceux qui ont un cœur de pauvre,

                le Royaume des Cieux est à eux.

°4            Heureux les doux,

                ils auront la terre en héritage.

°5            Heureux ceux qui sont dans le deuil,

                ils seront réconfortés.

°6            Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice,

                ils seront rassasiés.

°7            Heureux les miséricordieux,

                ils auront droit à la miséricorde.

°8            Heureux ceux qui ont le cœur pur,

                ils verront Dieu.

°9            Heureux ceux qui sèment la paix,

                ils seront appelés enfants de Dieu.

°10         Heureux ceux qui sont persécutés quand ils agissent en toute droiture,

                le Royaume des Cieux est à eux.

°11         Oui, heureux serez-vous quand on vous insultera à cause de moi,

                et qu’on vous poursuivra,

                et qu’on dira sur vous toute sorte de calomnies.

°12         Soyez heureux, sautez de joie,

                car vous avez dans les cieux une belle récompense.

                On poursuivait tout pareillement les prophètes qui étaient avant vous.”

°13 “Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd son mordant, avec quoi le salera-t-on ? Il ne sert plus à rien ; on le jette dehors et il sera piétiné.

°14 Vous êtes la lumière du monde. Comment cacher une ville bâtie au sommet de la montagne ? °15 Personne n’allume une lampe pour la mettre sous un meuble : on la met sur un lampadaire, et elle donne sa lumière à toute la maison. °16 Que votre lumière, de même, brille devant les hommes : qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils rendent gloire à votre Père qui est dans les Cieux.”

 °17 “Ne croyez pas que je suis venu défaire la Loi et les Prophètes : je ne suis pas venu pour défaire, mais pour accomplir. °18 En vérité, je vous le dis, pas une lettre, pas une virgule de la Loi ne passera avant que ne passent le ciel et la terre : tout se réalisera.

°19 Si quelqu’un écarte un des plus petits commandements et enseigne aux autres à faire de même, il sera mis au dernier rang dans le Royaume des Cieux. Mais si quelqu’un les met en pratique et les enseigne, celui-là sera grand dans le Royaume des Cieux.

°20 Je vous le dis : si votre idéal de perfection ne dépasse pas celui des maîtres de la Loi et des Pharisiens, vous ne pouvez pas entrer dans le Royaume des Cieux.

°21 Vous venez d’entendre qu’on a dit à vos ancêtres : Tu ne tueras pas. Si quelqu’un a tué, il doit passer en jugement. °22 Mais moi je vous dis : si quelqu’un se met en colère contre son frère, il mérite un jugement ; si quelqu’un traite son frère de fou, il mérite une sentence du Conseil suprême ; s’il lui a dit : ‘Sois maudit !’ il mérite d’aller à l’enfer du feu.

°23 Quand donc tu t’avances pour présenter à l’autel ton offrande, si tu te souviens que ton frère a quelque chose à te reprocher, °24 laisse là devant l’autel ton offrande, et va d’abord te réconcilier avec ton frère. Ensuite tu reviendras présenter ton offrande.

°25 Trouve tout de suite un accord avec ton adversaire pendant que vous êtes en chemin l’un et l’autre. Ton adversaire peut-être te mettrait entre les mains du juge, le juge te remettrait au policier et tu serais mis en prison. °26 En vérité, je te le dis, tu n’en sortiras pas tant que tu n’auras pas payé le dernier centime.

°27 Vous venez d’entendre qu’il a été dit : Tu ne commettras pas d’adultère. °28 Mais moi je vous dis : celui qui regarde une femme pour satisfaire son désir a déjà commis l’adultère dans son cœur. °29 Si ton œil droit te mène à la chute, arrache-le et jette-le loin de toi. Il vaut mieux pour toi perdre un de tes membres plutôt que d’avoir ton corps entier jeté dans l’enfer du feu. °30 Et si c’est ta main droite qui te mène à la chute, coupe-la et jette-la. C’est ton intérêt de perdre un de tes membres plutôt que d’avoir ton corps jeté tout entier dans la géhenne.

°31 Il a été dit : Celui qui renvoie sa femme devra lui donner un billet de divorce. °32 Mais moi je vous dis : celui qui renvoie sa femme, sauf pour infidélité, la fait devenir adultère. Et celui qui épouse cette femme renvoyée commet lui aussi un adultère.”

°33 “Vous avez entendu qu’on a dit à vos ancêtres : Tu ne reviendras pas sur tes serments ; tu donneras au Seigneur ce que tu as juré. °34 Mais moi je vous dis de ne pas jurer du tout : ni par le ciel, parce que c’est le trône de Dieu, °35 ni par la terre, parce que c’est son marchepied, ni par Jérusalem, parce que c’est la ville du grand Roi. °36 Tu ne jureras pas davantage par ta tête parce que tu ne peux même pas rendre noir ou blanc un seul de tes cheveux. °37 Donc, que votre ‘oui’ soit oui, et votre ‘non’, non ; tout le reste vient du démon.”

°38 “Vous avez entendu qu’il a été dit : Œil pour œil, dent pour dent. °39 Mais moi je vous dis de ne pas résister au méchant. Si on te frappe sur la joue droite, présente encore l’autre joue. °40 Et si quelqu’un veut te réclamer ta tunique, donne-lui aussi ton manteau. °41 Si quelqu’un t’impose une corvée, un kilomètre à faire, fais-en deux avec lui. °42 Donne à celui qui te demande et ne te détourne pas de celui qui veut t’emprunter.

°43 Vous avez entendu qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu ne feras pas de cadeau à ton ennemi. °44 Mais moi je vous dis : aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent. °45 C’est ainsi que vous serez les fils de votre Pèredes Cieux, lui qui fait briller le soleil sur les méchants comme sur les bons, et qui fait pleuvoir pour les gens honnêtes comme pour les malhonnêtes.

°46 D’ailleurs, quand vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Même les publicains le font. °47 Et si vous saluez seulement ceux qui sont de votre bord, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes le font. °48 Donc vous, vous serez parfaits comme votre Père du Ciel est parfait.”

Heureux

L’Evangile est donc un appel au bonheur. Un bonheur qui étonne mais qu’il faut bien comprendre. C’est le bonheur de ceux qui ne se résignent pas à l’injustice et à la violence des puissants. Ceux qui luttent contre elles avec un cœur de pauvre, (qui se laisse toucher par la pauvreté de l’autre et qui accueille les siennes) qui luttent avec un cœur doux, miséricordieux, pacifié, droit. Leur récompense dans les cieux, ne veut pas dire après la mort seulement. Pour éviter de dire le mot Dieu, on préférait dire « cieux ». Donc il faut comprendre : une récompense en Dieu, la récompense d’être en accord avec Dieu, vivre selon son cœur. Ce bonheur est celui de Jésus. Il l’a vécu et nous invite à sa suite.

-Dieu ami-e, aide-moi à croire que ce bonheur est le tien. Tu es Dieu pauvre, humble, doux, miséricordieux, assoiffé de justice…

-Dieu ami-e, aide-nous à vivre avec toi ce combat pour la justice et la paix avec un cœur doux et pacifié.

 

Sel de la terre et lumière du monde

Le sel donne du gout aux aliments mais on ne le voit pas. Etre sel doit se reconnaitre au gout de la vie que cela donne. Gout de vivre et de faire vivre. La lumière ne se substitue pas aux choses mais elle permet de les voir.

-Dieu ami-e, aide-moi à croire que la terre, le monde, les choses sont bonnes à vivre, que tu les donnes pour notre bonheur

-Dieu ami-e, aide-nous à les rendre plus belles, plus gouteuses en les éclairant et les salant de l’Evangile

 

Entrer dans le Royaume des Cieux

On a souvent réduit le Royaume des Cieux à la vie après la mort. Non le Royaume de Cieux veut dire la manière juste de vivre entre nous, l’organisation des sociétés selon le cœur de Dieu. Jésus l’a inauguré en nous donnant l’exemple d’une autre manière de vivre faite de justice, de miséricorde, de partage, de liberté, d’accueil sans exclusive etc…

-Dieu ami-e aide-moi à croire que ton royaume est déjà là dans tous les gestes , dans tous les gens qui le construisent

-Dieu ami-e aide-nous à participer à sa construction en adhérant de tout notre cœur et de toutes nos forces aux priorités de ton cœur.

 

maudit

Quel est notre manière de regarder les autres ? En disons-nous du bien (= bénir) ou du mal (maudire) ? Dieu ne dit que du bien de nous. « Dieu vit que cela était très bon » (Gn1). Il croit en nous, il nous espère.

-Dieu ami-e, aide-moi à croire que tu es seulement bénédiction et jamais malédiction

-Dieu ami-e, aide-nous à parler des autres en disant du bien, en mettant en valeur ce qui est beau et bon en eux

 

va d’abord te réconcilier

Jésus met comme priorité la relation à l’autre, l’initiative de la reprise d’une relation après une rupture.  Elle a priorité sur tout acte religieux, car « celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, ne peut aimer Dieu qu’il ne voit pas » 1 Jn. Toute réconciliation demande du temps, des conditions. Il s’agit donc de ne pas se résigner à la rupture, et de chercher comment la surmonter.

-Dieu ami-e aide-moi à croire que tout homme, toute femme est mon frère et ma sœur parce que qu’ils sont tes fils et tes filles.

-Dieu ami-aide-nous à faire œuvre de réconciliation dans la vérité et la justice, là où nous le pouvons

 

celui qui renvoie sa femme

Jésus est conscient que la société où il vit , les femmes sont considérées comme inférieures. Par exemple, un homme pouvait répudier son épouse, ce qui l’exposait à la misère et au mépris. Il s’élève contre cette injustice qui était au service de l’égoïsme et de la convoitise du mari.

-Dieu ami-e, aide-moi à croire que pour toi femmes et hommes sont égaux en dignité et en droit .

-Dieu ami-e aide-nous à lutter contre toutes les injustices que subissent encore les femmes en tant que femmes

 

Que votre oui, soit oui, que votre non, soit non

Cette parole de Jésus est un appel à la responsabilité personnelle. Quand on dit oui ou non, il n’y a pas à se protéger derrière quelque chose d’extérieur à soi. Il s’agit d’engager sa parole qui vaut par elle-même.

-Dieu ami-e, aide-moi à croire que tu souhaites que je sois responsable de ma vie

-Dieu ami-e, aide-nous à nous à être fidèle à nos justes décisions, à dire des oui fermes à la vie et des non pour refuser ce qui ne la favorise pas.

 

fils de votre Père/ parfait comme votre Père

De quelle perfection s’agit-il ? Peut-on être parfait comme Dieu ? Il s’agit d’une perfection paternelle/maternelle. De cela nous avons tous l’expérience soit pour en avoir bénéficié, soit parce qu’elle nous a manqué. Cette perfection, c’est de faire grandir, d’aider à la croissance de l’autre, c’est d’aimer sans condition et sans exigence de retour.

-Dieu Ami-e aide-moi à croire que tu es Père, Mère, uniquement désireux de ma croissance, de mon accession à une vie adulte, c'est-à-dire Amour vraiment.

-Dieu Ami-e, aide-nous à être père, mère, comme tu l’es. Au service de la croissance humaine et spirituelle de chacun-e, c'est-à-dire aimant vraiment.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
<br /> "Toute réconciliation demande du temps, des conditions. Il s’agit donc de ne pas se résigner à la rupture, et de chercher comment la surmonter" et "que je sois responsable de ma vie" : dans nos<br /> relations, nos décisions, assumer notre part de responsabilité, ne pas céder à la résignation : je l'entends dans nos relations interpersonnelles comme dans nos relations de groupes, nos manières<br /> d'exclure, de ne plus chercher comment rejoindre ceux qui se mettent aux marges : faire de la communion une priorité : c'est un vrai travail (je pense là à la vie conjugale et familiale) où on<br /> laisse souvent quelques plumes et pour lequel il est bon de se ressourcer...<br /> <br /> <br />
Répondre