Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 23:10

 

 

 Merci à Cathy qui  nous partage un deuxième article,  fruit de sa méditation. Elle continue de nous  offrir une manière originale de contempler une scène évangélique. Elle entre dans le texte, elle y est, contemporaine de ce qui se passe, à tel point qu’elle devient un des personnages. Cette fois-ci, non plus celle qu’elle appelle « le petit serviteur indigne » mais aujourd’hui « la disciple bien-aimé ».


Dans l’Evangile de Marc au chapitre 4 verset 3 à 20

[1] Il se mit de nouveau à enseigner au bord de la mer et une foule très nombreuse s'assemble auprès de lui, si bien qu'il monte dans une barque et s'y assied, en mer ; et toute la foule était à terre, près de la mer.

[2] Il leur enseignait beaucoup de choses en paraboles et il leur disait dans son enseignement :

[3] "Ecoutez ! Voici que le semeur est sorti pour semer.

[4] Et il advint, comme il semait, qu'une partie du grain est tombée au bord du chemin, et les oiseaux sont venus et ont tout mangé.

[5] Une autre est tombée sur le terrain rocheux où elle n'avait pas beaucoup de terre, et aussitôt elle a levé, parce qu'elle n'avait pas de profondeur de terre ;

[6] et lorsque le soleil s'est levé, elle a été brûlée et, faute de racine, s'est desséchée.

[7] Une autre est tombée dans les épines, et les épines ont monté et l'ont étouffée, et elle n'a pas donné de fruit.

[8] D'autres sont tombés dans la bonne terre, et ils ont donné du fruit en montant et en se développant, et ils ont produit l'un 30, l'autre 60, l'autre cent."

[9] Et il disait : "Entende, qui a des oreilles pour entendre !"

[10] Quand il fut à l'écart, ceux de son entourage avec les Douze l'interrogeaient sur les paraboles.

[11] Et il leur disait : "A vous le mystère du Royaume de Dieu a été donné ; mais à ceux-là qui sont dehors tout arrive en paraboles,

[12] afin qu'ils aient beau regarder et ils ne voient pas, qu'ils aient beau entendre et ils ne comprennent pas, de peur qu'ils ne se convertissent et qu'il ne leur soit pardonné."

[13] Et il leur dit : "Vous ne saisissez pas cette parabole ? Et comment comprendrez-vous toutes les paraboles ?

[14] Le semeur, c'est la Parole qu'il sème.

[15] Ceux qui sont au bord du chemin où la Parole est semée, sont ceux qui ne l'ont pas plus tôt entendue que Satan arrive et enlève la Parole semée en eux.

[16] Et de même ceux qui sont semés sur les endroits rocheux, sont ceux qui, quand ils ont entendu la Parole, l'accueillent aussitôt avec joie,

[17] mais ils n'ont pas de racine en eux-mêmes et sont les hommes d'un moment : survienne ensuite une tribulation ou une persécution à cause de la Parole, aussitôt ils succombent.

[18] Et il y en a d'autres qui sont semés dans les épines : ce sont ceux qui ont entendu la Parole,

[19] mais les soucis du monde, la séduction de la richesse et les autres convoitises les pénètrent et étouffent la Parole, qui demeure sans fruit.

[20] Et il y a ceux qui ont été semés dans la bonne terre : ceux-là écoutent la Parole, l'accueillent et portent du fruit, l'un 30, l'autre 60, l'autre cent."

 

La disciple que Jésus aime est extrêmement attentive à l'enseignement donné par son Aimé. Elle choisi de « tomber dans la bonne terre ». Elle est cet épi qui enfonce allègrement, avec délices, ses racines frêles dans la bonne terre ensemencé de l'Amour de son Bien-Aimé. Ses grains donnent-ils de bons fruits ? Elle n'en doute pas malgré sa fragilité, sa vulnérabilité, ses pauvretés de toutes sortes, mais elle est également forte grâce à l'humus de Sa terre, grâce à  l'humilité que son Aimé lui offre, en s’offrant lui-même à elle. Cette certitude rempli son cœur de joie et de confiance.

Elle suit son Aimé pour se mettre « à l'écart, avec les Douze ». Oui, la disciple que Jésus aime est de « ceux-là », en appartenance avec l’Église, le cœur ouvert, en joie. Elle entend l'Aimé leur dire : « Vous ne comprenez pas cette parabole ! » La disciple oserait-elle dire qu'elle comprend ?...Oui, en partie. Elle sait qu'elle est en « compagnonnage », pour saisir toujours plus profondément les enseignements du Bien-Aimé. Elle avance avec confiance, abandon, elle sent la nécessité de prier pour ses frères et ses sœurs.

Encore, elle entend : « Le Semeur sème la Parole....la Parole est semée ». La disciple bien-aimée comprend que Jésus se donne totalement à chacun des ses frères, à chacune de ses sœurs, à elle-même aussi sans mesure, malgré son indignité. A cette pensée, son cœur se gonfle de gratitude pour son Aimé. Elle ressent le désir profond de prier, de donner sa vie pour eux, qu'ils deviennent « bonne terre » pour le monde.

 

Nous sommes chacun-e cet épi plein de bons grains: « Trente pour un, soixante pour un, cent pour un. ». Reconnaissons-nous ces fruits ? Cherchons et regardons-les à la Lumière de l'Aimé.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans Invité-es
commenter cet article

commentaires

debay 07/10/2012 22:04

MERCI à vous deux, Catherine et Cécile!

cécile 04/10/2012 11:10

Comme toi, Cathy, j'aime penser que je suis la disciple bien aimée et que ma bonne terre est enrichie par l'humilité du Christ

Catherine 03/10/2012 20:58

je reste très touchée par l'amour profond qui vous habite
catherine