Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 23:43

 

L’accès à Dieu par Jésus-Christ est pour tous, au-delà d’une confession explicite.

 

Cela englobe tous ceux et toutes celles qui ont vécu leur vie humaine avant le Christ, celles et ceux qui n’ont pas été rejoints ne serait-ce même par la connaissance de Son Existence, mais ceux aussi qui honnêtement ne peuvent pas croire.

Ils ont accès à Dieu par leur propre humanité.

On peut dire cela en allant jusqu’au bout de la logique de l’Incarnation et de la logique de la création.

Hommes et femmes images de Dieu sont tous et toutes des Adam créé-es à l’image de Celui qui est l’image par excellence,  Parole du Père, Logos de Dieu. Qui me voit et voit tout homme, toute femme, voit le Père. Bien sûr image voilée, souvent blessée et défigurée mais image qui reste gravée de manière indélébile.

L’Evangile de Matthieu en a fait la démonstration incontournable dans son chapitre 25/ 31-46  par la question suivante : « Quand nous est-il arrivé de Te voir affamé et de Te nourrir, assoiffé et de T’avoir désaltéré, étranger et de T’accueillir, nu et de Te vêtir, malade et prisonnier et de venir Te voir ? » Et sa réponse : « Dans la mesure où vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à Moi que vous l’avez fait.»

Ces versets sont souvent cités dans l’œuvre de Rahner. En effet, pour lui, du fait qu’il y a humanité, il y a événement d’une autocommunication. ( K.RAHNER, traité fondamental de la foi, 5ème étape )Dieu s’est Lui-même toujours et partout communiqué à tout humain comme le centre le plus intime de son existence, l’investissant de grâce et de responsabilité. Dieu toujours à l’œuvre là où l’humain existe comme humain (sujet, liberté, responsabilité). Dès toujours, ontologiquement orienté vers le Dieu d’absolue proximité. Même dans la faute, l’humain a conservé sa nature car la faute est dès toujours englobée et dépassée par la volonté de Dieu de Se communiquer Lui-même en vue de Jésus-Christ.

C’est l’inédit de Dieu en Jésus car il s’agit moins de penser comment nous avons accès à Dieu, mais plutôt comment Dieu a accès à nous. Nous sommes là  dans l’originalité du Christianisme.

Non religion de l’effort pour accéder à Dieu. Effort vain, voué à l’échec, source d’orgueil et d’intolérance, pour ceux qui se croient arrivés.

Mais plutôt, initiative de Dieu de nous rejoindre, déjà là dans l’acte créateur, accompli dans l’Incarnation qui Lui donne un visage humain à contempler.

On pourrait schématiser ainsi :

                                                              

Le chemin religieux :                     

L’humanité est en bas et doit pour avoir accès à Lui, monter vers Dieu, par son effort.

Et à mesure que l’on monte,de moins en moins de gens y parviennent. On en « perd en route »

 

Le chemin chrétien :              

C’est Dieu Trinité qui est en bas, en position de serviteur. (Qui M’a vu, a vu le Père=qui M’a vu laver les pieds de mes disciples). C’est Elle, la Trinité, qui fait tout le chemin et à mesure qu’Elle monte vers l’humanité, Elle les rejoint tous et toutes.

 

Le Dieu qui peut toucher les cœurs des hommes et des femmes d’aujourd’hui, n’est pas le Dieu en surplomb mais le Dieu «  en humble place » ( Exercices spirituels d’Ignace de Loyola n°144).

 

La condition, cependant, mais c’est un autre sujet, est que la figure offerte par l’Eglise en sa structure institutionnelle et en chacun-e de ses membres la rende visible dans l’aujourd’hui de l’histoire et ne la masque pas.


 

Partager cet article

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans fondamentaux de la foi
commenter cet article

commentaires

YOLAINE Baduel d'Oustrac 06/04/2013 21:58

J'ai beaucoup aimé ce que tu as écrit. Cela m'a rappelé le temps où je lisais à la Catho "le Traité fondamental de la foi" avec le P. Kowalski puis longtemps après avec le P. Louis-Marie Chauvet
!
Je te signale simplement que tu as fais une erreur en donnant la référence du Jugement en Matthieu. Ce n'est pas Mt 24 mais Mt25,31-46... Je pense que tes lecteurs auront rectifié d'eux-mêmes !

aubonheurdedieu-soeurmichele 07/04/2013 21:00



Merci Yolaine pour ton commentaire et de ta vigilence;


j'ai corrigé et mis Mt 25!


amitiés


Michèle



Else 05/04/2013 00:18

Merci, Soeur Michèle pour ce texte.