Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 14:42

tempete-apaisee-1.jpg 

Mc 4/35-41

Ce jour-là, le soir venu, il leur dit : "Passons sur l'autre rive."

Et laissant la foule, ils l'emmènent, comme il était, dans la barque ; et il y avait d'autres barques avec lui.

Survient alors une forte bourrasque, et les vagues se jetaient dans la barque, de sorte que déjà elle se remplissait.

Et lui était à la poupe, dormant sur le coussin. Ils le réveillent et lui disent : "Maître, tu ne te soucies pas de ce que nous périssons ?"

S'étant réveillé, il menaça le vent et dit à la mer : "Silence ! Tais-toi !" Et le vent tomba et il se fit un grand calme.

Puis il leur dit : "Pourquoi avez-vous peur ainsi ? Comment n'avez-vous pas de foi ?"

Alors ils furent saisis d'une grande crainte et ils se disaient les uns aux autres : "Qui est-il donc celui-là, que même le vent et la mer lui obéissent ?"

 

Mc 4/35-41

1-Il et…ils

Les deux premiers versets (35 et 36) peuvent sembler curieux. Ils nous montrent deux initiatives. Au verset 35, nous avons l’initiative de Jésus qui demande que leur groupe «  passe sur l’autre rive » et celle des disciples qui laissent la foule et prennent « Jésus tel qu’il est ». Que veut dire cette expression ?

La suite du texte nous donne peut-être la réponse : Jésus dort, fatigué de toute cette journée où il a enseigné. Il est bien ce semeur qui a semé la parole et qui maintenant, fatigué mais confiant, sait qu’elle fera son travail (« qu’il dorme ou se réveille, la semence germe »).

Les disciples le prennent tel qu’il est, fatigué et le mettent  à la poupe sur un coussin.

Il nous est bon de regarder l’humanité de Jésus et la sollicitude des disciples.

 

2-« Passons sur l’autre rive »

Jésus est un itinérant. On le voit se déplacer d’un lieu à l’autre sans s’enfermer  dans aucun. Le semeur qu’il est doit semer en toute terre d’humanité, et sortir des terres trop connues.

Il nous invite à des passages avec lui.

Laissons résonner cette phrase en nous.

D’abord en faisant mémoire des moments de nos vies où nous avons vécu des passages sur d’autres rives.

Et aujourd’hui, y-a-t-il d’autres rives où il serait bon de passer ?

 

3-Survient une grande tempête

Les disciples ont écouté le désir de Jésus de passer sur l’autre rive. Et voilà ce qui arrive, ils doivent affronter une tempête ! Avoir écouté Jésus leur fait affronter la tempête.

N’aurait-il pas mieux valu rester en terre ferme et bien connue ? Et en plus de cela Jésus dort, comme indifférent à ce qui se passe !

C’est pourtant à cause de lui que nous sommes perdu ;

Quelle expérience avons-nous de cela ?

 

4-« Silence, calme-toi » et le vent tomba

Jésus réalise ici ce que Dieu fait au psaume 107/29-30

« Il ramena la bourrasque au silence et les flots se turent.

Ils se réjouirent de les voir s'apaiser, il les mena jusqu'au port de leur désir »

Jésus est là au cœur de nos tempêtes, non pas pour les enlever comme par miracle mais pour nous donner sa paix que nul ne peut nous enlever.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires