Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 17:29
Invité-es Didier lévy: Robes éminentes et robes indignes.

Voici un extrait de l’article que Didier Lévy a publié sur son blog.

Vous pouvez en lire l’intégralité en cliquant sur :

http://penserlasubversion-didierlevy.blogspot.fr/2015/11/robes-eminentes-et-robes-indignes.html

 

« Mais le verrou principal qui est appelé à ‘’sauter’’ concerne bien entendu l’exclusion des femmes des ministères ordonnés. Une exclusion intenable, et vécue d’abord comme telle en ce qu’elle est incompréhensible au regard du rôle à la fois d’actrice et de témoin-clé qui a été attribué à celles-ci des Noces de Cana à la première rencontre au tombeau avec le Fils de l’Homme ressuscité en passant par la résurrection de Lazare, ou de réceptrices de messages essentiels tel celui qui annonce l’Incarnation ou celui délivré devant la Femme adultère. L’argumentaire qui la soutient ne produit au reste que des raisons paresseuses… »

 

 

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans Invité-es
commenter cet article
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 11:36
Lettre de soutien de Leonardo Boff au Pape François

Texte paru sur le site

http://iglesiadescalza.blogspot.fr/2015/11/leonardo-boff-letter-of-support-to-pope.html

 

Saturday, November 7, 2015

Leonardo Boff: Letter of Support to Pope Francis

During the Second Continental Theology Congress that was held October 26-30, 2015 in Belo Horizonte, Brazil, liberation theologian Leonardo Boff drafted a letter of support for Pope Francis which was co-signed, according to Boff's blog where the original Portuguese version of the letter appears, by about 300 of the conference participants. The full text of the letter in English follows:

Dear Pope Francis:

Many of us in Latin America, the Caribbean, and in other parts of the world are following with concern the opposition and attacks against you by a conservative but powerful minority in and outside the Church. Perplexed, we have witnessed something unheard of in recent centuries -- a stand taken by some cardinals against your way of conducting the Synod and, most of all, the universal Church.

A strictly personal letter addressed to you was leaked to the press, as happened with your encyclical Laudato Si', in clear violation of the principles of ethical journalism.

Such groups posit a return to the model of Church of the past, conceived more as a closed fortress than as "a field hospital always open to welcome those who knock at her doors," a Church that should "seek to welcome humankind today not with closed doors, which would betray herself and her mission, and that instead of being a bridge, would become a barrier." These were your brave words.

The pastoral attitude of the kind of Church proposed in your speeches and in your symbolic gestures, is characterized by warm love, by a living encounter between people and with Christ present among us, by mercy without limits, by the "revolution of tenderness," and by pastoral conversion. This implies that the pastor has a "sheep smell" because he lives with them and accompanies them along the way.

We regret that the most such groups do is say "no." We remind our brothers of the most obvious things in Jesus' message. He didn't come to say "no." On the contrary, he came to say "yes."Paul in the Second Letter to the Corinthians reminds us that "the Son of God was always 'yes,' because all of God's promises are 'yes' in Jesus." (2 Cor. 1:20)

In the Gospel of John, Jesus states explicitly, "If anyone comes to me, I will not send them away." (Jn. 6:37) It could be a prostitute, a leper, a fearful theologian like Nicodemus - he welcomed everyone with love and mercy.

The basic characteristic of the God of Jesus, "Abba," is His limitless mercy (Lk. 6:36) and His preferential love for the poor, the sick, and sinners (Lk. 5:32, 6:21). Rather than founding a new religion with the pious faithful, Jesus came to teach us to live and carry out the central message of the Kingdom of God whose properties are love, compassion, forgiveness, solidarity, hunger and thirst for justice, and the joy of everyone feeling like the beloved sons and daughters of God.

The attempts to delegitimize your way of being Bishop of Rome and Pope of the universal Church, being guided more by charity than by canon law, more by collegiality and cooperation than by the solitary exercise of power, will be in vain because nothing resists goodness and tenderness, of which you have given us a splendid example. From history, we learn that where power prevails, love disappears and mercy becomes extinct, core values of your preaching and of Jesus'.

In this context, given the new planetary phase of history and threats to the life-system and system-Earth boldly pointed out in your encyclical Laudato Si' on "care for our common home,"we want to close ranks around you and show our full support for you and your ministry, your open pastoral vision of the Church and the charismatic manner through which you makes us feel like the Church is our spiritual home again. And there are many from other denominations and religions and in the secular world who support and admire you for your way of speaking and acting.

It is not insignificant that most Catholics live in the Americas, in Africa, and in Asia where one notes great vitality and creativity in dialogue with the different cultures, showing various faces of the same Church of Christ. The Catholic Church today is a Third World church since only 25% of Catholics live in Europe. The future of the Church is being decided in these regions where the Holy Spirit is blowing strongly.

The Catholic Church can not remain hostage to Western culture which is a regional culture, however great the merits that it has accumulated. It is necessary for it to de-westernize, opening up the process of globalization which favors the meeting of cultures and spiritual paths.

Dear Pope Francis: You share the fate of the Master and the Apostles who were also misunderstood, maligned and persecuted.

But we are calm because we know that you take such tribulations in the spirit of the Beatitudes. You bear them with humility. You ask forgiveness for the sins of the Church and follow in the footsteps of the Nazarene.

We want to be by your side, supporting you in your liberating gospel vision of the Church, giving you courage and inner strength to refresh for us, through words and gestures, the tradition of Jesus, made of love, mercy, compassion, intimacy with God and solidarity with suffering humanity.

Finally, dear Pope Francis, continue to show everyone that the gospel is good for all humankind, that the Christian message is an inspirational force in the "care for our common home," generating a bit of anticipation of an Earth reconciled with herself, with all human beings, with nature, and especially with the Father who has shown a Mother's traits of infinite goodness and tenderness. In the end, we can say together, "all is very good." (Gen. 1:31)

 

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans Eglise
commenter cet article
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 12:21
Les scribes et la veuve Marc 12/38-44 Dim 32 TO

38 Dans son enseignement, il disait : « Méfiez-vous des scribes, qui tiennent à se promener en vêtements d’apparat et qui aiment les salutations sur les places publiques,

39 les sièges d’honneur dans les synagogues, et les places d’honneur dans les dîners.

40 Ils dévorent les biens des veuves et, pour l’apparence, ils font de longues prières : ils seront d’autant plus sévèrement jugés. »

41 Jésus s’était assis dans le Temple en face de la salle du trésor, et regardait comment la foule y mettait de l’argent. Beaucoup de riches y mettaient de grosses sommes.

42 Une pauvre veuve s’avança et mit deux petites pièces de monnaie.

43 Jésus appela ses disciples et leur déclara : « Amen, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis dans le Trésor plus que tous les autres.

44 Car tous, ils ont pris sur leur superflu, mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a mis tout ce qu’elle possédait, tout ce qu’elle avait pour vivre. »

 

La liturgie, ce dimanche, fait un découpage intéressant. Il est question de scribes « dévoreurs des biens des veuves » et une pauvre veuve qui met dans le trésor du temple « tout ce qu’elle avait pour vivre »

Y-a-t-il un lien ?

Tout d’abord Jésus fait une critique virulente des scribes qui porte sur

sur leur manière de vivre :

-leur recherche des honneurs

-leur exploitation des plus faibles

-leur hypocrisie

Ensuite, il porte un regard d’admiration pour cette femme. Jésus admire cette femme qui donne tout ce qu’elle a pour vivre. Il voit en elle la préfiguration de sa passion où il donnera tout, toute sa vie.

Mais une autre lecture est possible pas forcément contradictoire.

La critique virulente contre les scribes dévoreurs des biens de veuves continue. Pourquoi est-elle pauvre ? Sinon parce que les scribes lui ont dérobé ses biens.

Quels sont les scribes d’aujourd’hui ?

 

 

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans Homélies de Soeur Michèle
commenter cet article
4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 21:56

L'"évangile en chemin", c'est le projet en Suisse romande d'Hetty Overeem, pasteure itinérante, et d'un groupe de bénévoles motivés. En été, elle sort sa roulotte et son âne, en hiver, comme ce reportage le montre, elle plante une cabane "ouverte à tous" au milieu de la Gare du Flon à Lausanne. Jeunes, moins jeunes, curieux, croyants, non croyants, habitués de la rue, etc., tout le monde y est le bienvenue avec cette conviction : c'est en chemin que se font les plus belles rencontres.
Réalisation : Carlos Montserrat

Hetty Overeem, descente dans la "mine"

https://www.youtube.com/watch?v=Ycjdt2M0esc

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans Evangéliser
commenter cet article
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 10:00
Baptisé-es vous désirez vivre pleinement votre vocation…

dans la force que donne une spiritualité,

en l’enracinant dans la famille spirituelle du Cénacle

dans un ministère de la Parole qui transforme et irrigue la vie...

 

la Communion Apostolique Notre-Dame du Cénacle est pour vous.

 

Un peu d’histoire

C’est une aventure qui a commencé en 2007, une nouveauté de l’Esprit venue à la demande de deux femmes, collaboratrice du Centre Spirituel de Versailles, partageant déjà avec les sœurs du Cénacle un même apostolat des retraites, de l’accompagnement et de l’animation de week-ends spirituels.

Elles sentaient un appel à vivre plus profondément leur consécration baptismale en mettant l’accent sur les points suivants :

*vivre plus profondément leur baptême stimulé par un livre de vie

*se nourrir de la spiritualité du Cénacle

*être reconnu-es comme apôtres envoyé-es par un Institut religieux, celui des Sœurs du Cénacle

*célébrer leur engagement et recevoir une lettre d’envoi par la Provinciale.

 

Deux autres femmes sont venues les rejoindre, également collaboratrices à Versailles. Une cinquième est venue grâce à la communauté de Montmartre et est engagée en pastorale dans le département du 93.

 

Aujourd’hui

Elles sont donc 5, avec des états de vie différents : mariées, veuve, célibataire, vierge consacrée. Trois on fait des engagements définitifs, et deux des engagements temporaires.

Pour l’instant, des femmes uniquement mais la porte est largement ouverte aux hommes !

 

Aujourd’hui pour demain

De nombreuses formes de laïcs associés à des Instituts religieux existent actuellement.

La communion Apostolique est la 4ème branche de la famille du Cénacle ( avec les Sœurs, un Institut séculier, une fraternité)

La CApNDC a son originalité particulière :

Car non seulement elle se fonde sur un partage de la spiritualité mais aussi sur un partage d’un même apostolat reconnu comme tel par un Institut religieux.

Cette vocation dit de manière forte plusieurs choses :

C’est le baptême qui habilite à l’apostolat

L’apostolat a besoin d’être enraciné dans une spiritualité.

L’apostolat spirituel des Sœurs peut être partagé avec d’autres états de vie et encouragé.

 

Pour informations supplémentaires :

communion.apostolique.cenacle@gmail.com

http://ndcenacle.org

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans Info
commenter cet article
2 novembre 2015 1 02 /11 /novembre /2015 13:40
Sainte Thérèse Couderc parle de la Bonté de Dieu

Thérèse Couderc est une femme du 19ème siècle (1805-1885). Elle a fondé un Institut religieux, les Sœurs du Cénacle. A cette époque, au lendemain de la révolution français, beaucoup d’ordres religieux de femmes ont été fondés, la plupart du temps, à vocation éducative et hospitalière. Mais pour Thérèse Couderc, l’urgence était aussi que l’Evangile soit mieux écouté au plus profond de l’être pour qu’il puisse transformer, irriguer la vie des gens. Elle a donc fondé un Institut qui se consacrerait à cela par les retraites spirituelles et toutes les formes de transmission d’une foi vivante. Son intuition a gardé toute son actualité.

 

Le 10 aout 1866, elle partage dans une de ses lettres, le fruit de sa contemplation.

C’est un des textes fondateurs de la spiritualité de la famille spirituelle du Cénacle.

Nous l’appelons : le texte sur la Bonté.

Avec un autre texte ( Se livrer), il marque profondément notre manière de « penser » Dieu, notre manière de voir le monde, de regarder chacun-e, notre manière aussi d’aider les gens à entrer dans une relation d’amitié avec Dieu quand nous donnons les Exercices spirituels d’Ignace de Loyola.

 

Elle écrit :

…tout ce que ces créatures ont de bon et tous les services et les secours que nous recevons de cha­cune d'elles est un bienfait que nous devons à la bonté de notre Dieu, qui leur a communiqué quelque chose de sa bonté infinie, afin que nous la rencontrions en tout et partout.

Thérèse a une conscience aigüe que la bonté qui est en nous à sa source dans la Bonté qui est  Dieu.

Elle est bien la nôtre mais elle a un Donateur.

Elle est bien de Dieu mais elle passera par nos mains, nos cœurs, notre action.

Elle a ainsi conscience que nous sommes « médiateur-trices » de cette bonté.

 

Il existe une video sur ce texte : https://www.youtube.com/watch?v=a8GNj5Qp1n0

 

Voici le texte complet :

 

« J'ai eu, il y a quelques jours, une vue qui m'a bien consolée. C'était pendant mon action de grâces que je fis quelques réflexions sur la bonté de Dieu, et comment ne pas y penser dans ces moments-là, à cette bonté infinie, bonté incréée, source de toutes les bontés ! Et sans laquelle il n'y aurait aucune bonté ni dans les hommes, ni dans les autres créatures.

 

J'étais extrêmement touchée de ces réfle­xions, lorsque je vis écrit comme en lettres d'or ce mot Bonté, que je répétais depuis longtemps avec une indicible douceur. Je le vis, dis-je, écrit sur toutes les créatures animées et inanimées, raisonnables ou non, toutes portaient ce nom de bonté, je le voyais même sur la chaise qui me servait de prie-Dieu.

 

Je compris alors que tout ce que ces créatures ont de bon et tous les services et les secours que nous recevons de cha­cune d'elles est un bienfait que nous devons à la bonté de notre Dieu, qui leur a communiqué quelque chose de sa bonté infinie, afin que nous la rencontrions en tout et partout.

 

Mais tout ce que je vous dis là n'est rien; si je pouvais vous dire quelque chose de ce que j'ai éprouvé dans ce moment-là, à la bonne heure, mais impossible de le rendre : ce qui est divin ne se rend pas. Seulement, je ne m'étonne plus que les saints fussent ravis à la vue de cette bonté que tant d'âmes connaissent si peu ; cette impression m'a duré plusieurs jours pendant lesquels je ne pouvais prendre de goût à rien qu'à ce que j'avais vu et éprouvé. »

Ecrit de Sainte Thérèse COUDERC

Fondatrice de la Congrégation Notre Dame de la Retraite au Cénacle

Le 10 Août 1866

 

Vous trouverez plus d’info sur le site francophone de Sœurs du Cénacle

http://www.ndcenacle.org

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans focus sur les Soeurs du Cénacle
commenter cet article
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 10:35

Merci à Denis Chautard de nous offrir ce texte superbe.

http://www.chautard.info/2015/10/bonne-fete-de-toussaint-a-vous-les-saints-du-quotidien.html

 

SEIGNEUR JÉSUS,

Quand on parlait des saints, autrefois, on admirait et on avait peur.

Tant de pénitences et de souffrances, tant de faits extraordinaires.

Quels géants !

Et puis, un jour, avec Thérèse et la "petite voie" on s'est dit :

"Moi aussi, je peux devenir un saint".

Mais on cherchait quand même des choses en marge de la vie.

Maintenant, on voit mieux que le chantier de la sainteté, c'est la vie quotidienne.

Avec mon travail, ma famille, ma santé, mes problèmes, dans ma modeste vie,

je dois devenir celui qui trouve toujours le moyen d'aimer.

Aide-moi à mieux accepter ma vie, à mieux la regarder, à la fouiller

pour voir comment y vivre l’Evangile.

Je te prie aujourd'hui pour que naissent partout des saints de la vie quotidienne

Saints et saintes de Dieu

Vitraux de la lumière divine, parlez-nous de Lui.

Vous qui n'avez pas trouvé de place dans nos calendriers mais qui avez été accueillis auprès de Dieu,

Priez pour nous.

Vous, les maraichers, les éleveurs, les cultivateurs et les vignerons qui recueillez les fruits de la Création pour nourrir et réjouir vos frères,

Priez pour nous.

Vous les maçons, les charpentiers, les couvreurs, les électriciens, les menuisiers et les peintres qui construisez les demeures et les refuges des hommes,

Priez pour nous.

Vous les serveurs et les cuisiniers, les boulangers et les pâtissiers, tous les métiers du service, qui nous offrez le meilleur des « fruits de la terre et du travail de l’homme »

Priez pour nous.

Vous les agents de service, les soignants, les auxiliaires de vie, les humanitaires qui apaisez les souffrances des hommes et qui semez l'amour et la tendresse,

Priez pour nous.

Vous les chercheurs, les philosophes, les techniciens et les ingénieurs qui travaillez sans relâche pour le progrès de l’humanité

Priez pour nous.

Vous les parents, les enseignants et les éducateurs qui ouvrez les portes de la connaissance mais aussi celles des raisons de vivre, de croire ou d’espérer

Priez pour nous.

Vous les amoureux, les passionnés, les poètes et les artistes, les comédiens, les musiciens et les gens du spectacle qui donnez à notre monde un « supplément d’âme »

Priez pour nous.

Vous tous professionnels ou bénévoles qui accueillez, accompagnez et redonnez leur dignité aux personnes isolées « sans ressource », « sans travail », « sans abri » ou « sans papier » ou encore aux prisonniers,

Priez pour nous.

Vous moines et moniales du silence, du travail, de la prière et de la vie fraternelle,

Priez pour nous.

Vous les enfants, les personnes âgées, les malades et les personnes handicapées qui nous apprenez à découvrir l’humain, l’amour et la confiance au fond de chacun de nous avec des mots et des gestes tout simples,

Priez pour nous.

Vous tous, saints et saintes, bienheureux enfants de Dieu, faites monter vers lui nos mercis, notre prière.

Amen.

Denis Chautard

Sur une libre interprétation de la Source

 

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans Invité-es
commenter cet article
29 octobre 2015 4 29 /10 /octobre /2015 23:40
INVICTUS : LE POÈME PRÉFÉRÉ DE NELSON MANDELA

"Invictus est un court poème de l’écrivain William Ernest Henley qui fut cité à de très nombreuses reprises dans la culture populaire, ce qui contribua à le rendre célèbre. C’était le poème préféré de Nelson Mandela. Il est notamment repris dans le film Invictus de Clint Eastwood. Quelques vers de ce poème sont également cités par un personnage (Ashley Williams) dans Mass Effect 3. Ce poème joue un grand rôle dans la vie de Nelson Mandela durant sa période d’incarcération à Robben Island. À ce titre, il donne son nom au film de 2009"

 http://parolenarchipel.com/…/invictus-le-poeme-prefere-de-…/

TraductionTraduction d’après la VF du film Invictus
Dans les ténèbres qui m’enserrent,
Noires comme un puits où l’on se noie,
Je rends grâce aux dieux quels qu’ils soient,
Pour mon âme invincible et fière,
Dans de cruelles circonstances,
Je n’ai ni gémi ni pleuré,
Meurtri par cette existence,
Je suis debout bien que blessé,
En ce lieu de colère et de pleurs,
Se profile l’ombre de la mort,
Et je ne sais ce que me réserve le sort,
Mais je suis et je resterai sans peur,
Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

Traduction d’après la VF de la série Les Frères Scott
Dans la nuit qui m’environne,
Dans les ténèbres qui m’enserrent,
Je loue les dieux qui me donnent
Une âme à la fois noble et fière.
Prisonnier de ma situation,
Je ne veux pas me rebeller.
Meurtri par les tribulations,
Je suis debout, bien que blessé.
En ce lieu d’opprobre et de pleurs,
Je ne vois qu’horreur et ombres.
Les années s’annoncent sombres,
Mais je ne connaîtrai pas la peur.
Aussi étroit que soit le chemin,
Bien qu’on m’accuse et qu’on me blâme;
Je suis le maître de mon destin,
Le capitaine de mon âme.

Texte original de 1931
Out of the night that covers me,
Black as the pit from pole to pole,
I thank whatever gods may be
For my unconquerable soul.
In the fell clutch of circumstance
I have not winced nor cried aloud.
Under the bludgeonings of chance
My head is bloody, but unbowed.
Beyond this place of wrath and tears
Looms but the Horror of the shade,
And yet the menace of the years
Finds and shall find me unafraid.
It matters not how strait the gate,
How charged with punishments the scroll,
I am the master of my fate :
I am the captain of my soul.

 

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans Politique
commenter cet article
28 octobre 2015 3 28 /10 /octobre /2015 21:07
Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans chanson et musique
commenter cet article
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 16:20

Clara Vidal-Rosset interprétant un texte de Minyana.

Clara Vidal-Rosset est ma nièce.

Elle est étudiante à l'Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Dijon.

Dans cette video, elle interprète un texte d'après Philippe Minyana.

Elle a un talent fou!

Vous pouvez voir d'autres de ces productions en cliquant sur:http://claravidalrosset.tumblr.com/

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans Théatre
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de aubonheurdedieu-soeurmichele
  • : Etre heureuse, avoir plein d'idées et de projets, avoir une parole libre, ...et être "bonne soeur", c'est possible!
  • Contact

Rechercher