Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 décembre 2015 6 12 /12 /décembre /2015 16:42
He Qi

He Qi

S'étonner...Le mot est trop faible. Y-a-t-il un mot pour dire l’inouï ?

Quoi ! Dieu qui se fait enfant !

Sortir du trop connu pour retrouver l’étonnement.

Pourquoi ce choix de Dieu, cette décision de la faiblesse, de la petitesse, de la vulnérabilité ?

Poser cette question à Dieu dans la prière.

Et pour cela regarder longuement l’enfant de nos crèches :

la Parole créatrice, le Verbe du Père devenu un enfant qui crie, qui a faim, qui a besoin de tendresse…

Une des réponses possible :

Il est devenu un enfant pour que nous cessions d’avoir peur de lui.

Noël est une subversion de Dieu qui nous dit qu’il n’est pas l’idole toute puissante que nous imaginons.

Il est Vrai Dieu, celui qui veut simplement nouer amitié avec nous.

Et pour cela il prend les chemins de la rencontre qui est faite de partage et d’humilité.

Dieu a pris nos chemins. Saurons-nous prendre les siens ?

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans catéchèse évangélique
commenter cet article
9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 15:55
Arcabas

Arcabas

ECOUTER

Un jour, Jésus dira bienheureux celles et ceux qui écoutent sa parole et qui la gardent.

Bonheur plus grand que celui d’être sa mère ! (luc 8/21)

Car en fait, Marie a pu porter Jésus en son sein parce que d’abord elle a écouté.

Ecoute attentive et discernante que l'on voit bien dans le récit de l'annonciation ( Luc 1/26-38)

Marie n’écoute pas n’importe qui et ne fait pas confiance n’importe comment.

Elle discerne pour savoir si cette parole qu'elle entend intérieurement lui vient bien de Dieu.

Elle discerne selon 3 critères qui sont : joie, paix, force:

Joie: "Réjouis-toi" ( v28)

Paix: "Sois sans crainte" (v30)

Force: "La puissance du très-haut te prendra sous son ombre"

Vérification indispensable pour engager une confiance totale.

Ecouter Dieu, c’est lui faire confiance, croire ce qu’il me dit pour pouvoir m’y engager.

Ecouter Dieu, c’est croire que sa seule et unique volonté c’est le triomphe de la vie sur toutes les formes de mort.

Dieu ne me veut que du bien, du bon, du beau, du vrai.

Je peux donc en confiance, m’ abandonner

"Que me soit fait selon ce que tu dis !"

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans catéchèse évangélique
commenter cet article
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 10:19
Les 5 attitudes spirituelles de l'Avent: 3-Se réjouir

SE REJOUIR

A cause de Jésus Christ !

Me réjouir de le connaître, de l’aimer.

Peser avec amour tout ce que ma foi me donne.

Que serai-je sans lui ?

Ma vie ne vient pas du hasard mais vient d’un désir aimant de Dieu.

Ma vie ne court pas vers le néant mais s’achemine vers une plénitude d’existence.

Je suis aimé-e.

Se réjouir du changement de regard que ma foi opère : changement de regard sur le monde, les autres et moi-même !

Un monde, les autres, moi-même…à aimer.

Se réjouir de cette grâce donnée, qui est tâche confiée.

Se réjouir de cette tâche confiée qui est grâce donnée.

Se réjouir des plus petites choses du quotidien avec un regard exercé à y découvrir les miettes de charité qui y sont cachés.

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans catéchèse évangélique
commenter cet article
26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 21:29
les 5 attitudes spirituelles de l'Avent: 2-Préparer

PREPARER

Préparer son cœur pour que le Christ y fasse davantage sa demeure.

Il est venu un jour du temps pour que chacun puisse l’accueillir au plus profond de sa vie et la transforme.

Préparer c’est offrir toute faiblesse, toute lâcheté, toute souffrance, toute nuit et demander à Jésus de faire sa demeure en elles.

Préparer, c’est ouvrir ma porte pour que Dieu y vienne.

Préparer, c’est attendre de lui seul, la justification de ma vie.

« Préparer les chemins du Seigneur » clame le prophète Isaïe.

Ouvrir des chemins en son cœur

Préparer, ce n’est pas s’agiter, c’est plutôt, s’arrêter, se reposer, offrir un espace à Dieu, ouvrir un espace pour entendre la bonne nouvelle qu’il brûle de partager avec moi.

Oui, préparer son cœur, c’est consentir à sa présence, la désirer.

Désirer sa présence, désirer son salut.

Notre monde et nos propres vies ont tant besoin d’être sauvé !

Alors, Jésus se sentira invité, attendu et n’aura pas crainte de nous déranger !

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans catéchèse évangélique
commenter cet article
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 20:53
Les 5 attitudes spirituelles de l'Avent: 1-Veiller

Commençons avec une semaine d'avance, car le temps de l'Avent me parait toujours trop court. Chaque semaine, une attitude à garder, à vivre, à cultiver, une attitude qui demande qu'on en prenne soin. Cette semaine: Veiller.

 

1ère semaine de l’Avent

VEILLER

Il est des temps de ce monde ou de notre propre histoire, où il fait nuit : nuit de la souffrance, nuit de la solitude, nuit de la foi…

Nuits en attente de lumière, de tendresse, de paix.

Ces nuits nous acculent à un choix :

Ou bien baisser les bras, renoncer.

Ou bien choisir de croire malgré tout, choisir de vivre, choisir de veiller pour attendre la fin de la nuit.

Car elle viendra !

Heureux celui, celle, qui aura veillé, attendu, cru.

Elle, il, est veilleur d’espérance.

Pour veiller dans les nuit de ce monde ou de sa vie personnelle, le disciple de Jésus, a dans le cœur une lampe qui brille et perce la nuit :

ce monde, nos vies sont définitivement sauvées en lui, définitivement aimées.

Déjà sa vie a vaincu nos morts par sa résurrection.

Alors, veiller, ce sera :

savoir reconnaître sa victoire déjà là dans les plus petites choses,

comme ce qui est en train de naître et s’engager de toute ses forces à la suite de Celui qui a ouvert le chemin.

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans catéchèse évangélique
commenter cet article
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 15:56

Dans l’Evangile de Matthieu au chapitre 5

 

°1  Quand Jésus vit tout ce peuple, il gravit la montagne. Là il s’assit et ses disciples s’approchèrent de lui, °2 il ouvrit la bouche et commença à les enseigner :

°3            “Heureux ceux qui ont un cœur de pauvre,

                le Royaume des Cieux est à eux.

°4            Heureux les doux,

                ils auront la terre en héritage.

°5            Heureux ceux qui sont dans le deuil,

                ils seront réconfortés.

°6            Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice,

                ils seront rassasiés.

°7            Heureux les miséricordieux,

                ils auront droit à la miséricorde.

°8            Heureux ceux qui ont le cœur pur,

                ils verront Dieu.

°9            Heureux ceux qui sèment la paix,

                ils seront appelés enfants de Dieu.

°10         Heureux ceux qui sont persécutés quand ils agissent en toute droiture,

                le Royaume des Cieux est à eux.

°11         Oui, heureux serez-vous quand on vous insultera à cause de moi,

                et qu’on vous poursuivra,

                et qu’on dira sur vous toute sorte de calomnies.

°12         Soyez heureux, sautez de joie,

                car vous avez dans les cieux une belle récompense.

                On poursuivait tout pareillement les prophètes qui étaient avant vous.”

°13 “Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd son mordant, avec quoi le salera-t-on ? Il ne sert plus à rien ; on le jette dehors et il sera piétiné.

°14 Vous êtes la lumière du monde. Comment cacher une ville bâtie au sommet de la montagne ? °15 Personne n’allume une lampe pour la mettre sous un meuble : on la met sur un lampadaire, et elle donne sa lumière à toute la maison. °16 Que votre lumière, de même, brille devant les hommes : qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils rendent gloire à votre Père qui est dans les Cieux.”

 °17 “Ne croyez pas que je suis venu défaire la Loi et les Prophètes : je ne suis pas venu pour défaire, mais pour accomplir. °18 En vérité, je vous le dis, pas une lettre, pas une virgule de la Loi ne passera avant que ne passent le ciel et la terre : tout se réalisera.

°19 Si quelqu’un écarte un des plus petits commandements et enseigne aux autres à faire de même, il sera mis au dernier rang dans le Royaume des Cieux. Mais si quelqu’un les met en pratique et les enseigne, celui-là sera grand dans le Royaume des Cieux.

°20 Je vous le dis : si votre idéal de perfection ne dépasse pas celui des maîtres de la Loi et des Pharisiens, vous ne pouvez pas entrer dans le Royaume des Cieux.

°21 Vous venez d’entendre qu’on a dit à vos ancêtres : Tu ne tueras pas. Si quelqu’un a tué, il doit passer en jugement. °22 Mais moi je vous dis : si quelqu’un se met en colère contre son frère, il mérite un jugement ; si quelqu’un traite son frère de fou, il mérite une sentence du Conseil suprême ; s’il lui a dit : ‘Sois maudit !’ il mérite d’aller à l’enfer du feu.

°23 Quand donc tu t’avances pour présenter à l’autel ton offrande, si tu te souviens que ton frère a quelque chose à te reprocher, °24 laisse là devant l’autel ton offrande, et va d’abord te réconcilier avec ton frère. Ensuite tu reviendras présenter ton offrande.

°25 Trouve tout de suite un accord avec ton adversaire pendant que vous êtes en chemin l’un et l’autre. Ton adversaire peut-être te mettrait entre les mains du juge, le juge te remettrait au policier et tu serais mis en prison. °26 En vérité, je te le dis, tu n’en sortiras pas tant que tu n’auras pas payé le dernier centime.

°27 Vous venez d’entendre qu’il a été dit : Tu ne commettras pas d’adultère. °28 Mais moi je vous dis : celui qui regarde une femme pour satisfaire son désir a déjà commis l’adultère dans son cœur. °29 Si ton œil droit te mène à la chute, arrache-le et jette-le loin de toi. Il vaut mieux pour toi perdre un de tes membres plutôt que d’avoir ton corps entier jeté dans l’enfer du feu. °30 Et si c’est ta main droite qui te mène à la chute, coupe-la et jette-la. C’est ton intérêt de perdre un de tes membres plutôt que d’avoir ton corps jeté tout entier dans la géhenne.

°31 Il a été dit : Celui qui renvoie sa femme devra lui donner un billet de divorce. °32 Mais moi je vous dis : celui qui renvoie sa femme, sauf pour infidélité, la fait devenir adultère. Et celui qui épouse cette femme renvoyée commet lui aussi un adultère.”

°33 “Vous avez entendu qu’on a dit à vos ancêtres : Tu ne reviendras pas sur tes serments ; tu donneras au Seigneur ce que tu as juré. °34 Mais moi je vous dis de ne pas jurer du tout : ni par le ciel, parce que c’est le trône de Dieu, °35 ni par la terre, parce que c’est son marchepied, ni par Jérusalem, parce que c’est la ville du grand Roi. °36 Tu ne jureras pas davantage par ta tête parce que tu ne peux même pas rendre noir ou blanc un seul de tes cheveux. °37 Donc, que votre ‘oui’ soit oui, et votre ‘non’, non ; tout le reste vient du démon.”

°38 “Vous avez entendu qu’il a été dit : Œil pour œil, dent pour dent. °39 Mais moi je vous dis de ne pas résister au méchant. Si on te frappe sur la joue droite, présente encore l’autre joue. °40 Et si quelqu’un veut te réclamer ta tunique, donne-lui aussi ton manteau. °41 Si quelqu’un t’impose une corvée, un kilomètre à faire, fais-en deux avec lui. °42 Donne à celui qui te demande et ne te détourne pas de celui qui veut t’emprunter.

°43 Vous avez entendu qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu ne feras pas de cadeau à ton ennemi. °44 Mais moi je vous dis : aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent. °45 C’est ainsi que vous serez les fils de votre Pèredes Cieux, lui qui fait briller le soleil sur les méchants comme sur les bons, et qui fait pleuvoir pour les gens honnêtes comme pour les malhonnêtes.

°46 D’ailleurs, quand vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Même les publicains le font. °47 Et si vous saluez seulement ceux qui sont de votre bord, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes le font. °48 Donc vous, vous serez parfaits comme votre Père du Ciel est parfait.”

Heureux

L’Evangile est donc un appel au bonheur. Un bonheur qui étonne mais qu’il faut bien comprendre. C’est le bonheur de ceux qui ne se résignent pas à l’injustice et à la violence des puissants. Ceux qui luttent contre elles avec un cœur de pauvre, (qui se laisse toucher par la pauvreté de l’autre et qui accueille les siennes) qui luttent avec un cœur doux, miséricordieux, pacifié, droit. Leur récompense dans les cieux, ne veut pas dire après la mort seulement. Pour éviter de dire le mot Dieu, on préférait dire « cieux ». Donc il faut comprendre : une récompense en Dieu, la récompense d’être en accord avec Dieu, vivre selon son cœur. Ce bonheur est celui de Jésus. Il l’a vécu et nous invite à sa suite.

-Dieu ami-e, aide-moi à croire que ce bonheur est le tien. Tu es Dieu pauvre, humble, doux, miséricordieux, assoiffé de justice…

-Dieu ami-e, aide-nous à vivre avec toi ce combat pour la justice et la paix avec un cœur doux et pacifié.

 

Sel de la terre et lumière du monde

Le sel donne du gout aux aliments mais on ne le voit pas. Etre sel doit se reconnaitre au gout de la vie que cela donne. Gout de vivre et de faire vivre. La lumière ne se substitue pas aux choses mais elle permet de les voir.

-Dieu ami-e, aide-moi à croire que la terre, le monde, les choses sont bonnes à vivre, que tu les donnes pour notre bonheur

-Dieu ami-e, aide-nous à les rendre plus belles, plus gouteuses en les éclairant et les salant de l’Evangile

 

Entrer dans le Royaume des Cieux

On a souvent réduit le Royaume des Cieux à la vie après la mort. Non le Royaume de Cieux veut dire la manière juste de vivre entre nous, l’organisation des sociétés selon le cœur de Dieu. Jésus l’a inauguré en nous donnant l’exemple d’une autre manière de vivre faite de justice, de miséricorde, de partage, de liberté, d’accueil sans exclusive etc…

-Dieu ami-e aide-moi à croire que ton royaume est déjà là dans tous les gestes , dans tous les gens qui le construisent

-Dieu ami-e aide-nous à participer à sa construction en adhérant de tout notre cœur et de toutes nos forces aux priorités de ton cœur.

 

maudit

Quel est notre manière de regarder les autres ? En disons-nous du bien (= bénir) ou du mal (maudire) ? Dieu ne dit que du bien de nous. « Dieu vit que cela était très bon » (Gn1). Il croit en nous, il nous espère.

-Dieu ami-e, aide-moi à croire que tu es seulement bénédiction et jamais malédiction

-Dieu ami-e, aide-nous à parler des autres en disant du bien, en mettant en valeur ce qui est beau et bon en eux

 

va d’abord te réconcilier

Jésus met comme priorité la relation à l’autre, l’initiative de la reprise d’une relation après une rupture.  Elle a priorité sur tout acte religieux, car « celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, ne peut aimer Dieu qu’il ne voit pas » 1 Jn. Toute réconciliation demande du temps, des conditions. Il s’agit donc de ne pas se résigner à la rupture, et de chercher comment la surmonter.

-Dieu ami-e aide-moi à croire que tout homme, toute femme est mon frère et ma sœur parce que qu’ils sont tes fils et tes filles.

-Dieu ami-aide-nous à faire œuvre de réconciliation dans la vérité et la justice, là où nous le pouvons

 

celui qui renvoie sa femme

Jésus est conscient que la société où il vit , les femmes sont considérées comme inférieures. Par exemple, un homme pouvait répudier son épouse, ce qui l’exposait à la misère et au mépris. Il s’élève contre cette injustice qui était au service de l’égoïsme et de la convoitise du mari.

-Dieu ami-e, aide-moi à croire que pour toi femmes et hommes sont égaux en dignité et en droit .

-Dieu ami-e aide-nous à lutter contre toutes les injustices que subissent encore les femmes en tant que femmes

 

Que votre oui, soit oui, que votre non, soit non

Cette parole de Jésus est un appel à la responsabilité personnelle. Quand on dit oui ou non, il n’y a pas à se protéger derrière quelque chose d’extérieur à soi. Il s’agit d’engager sa parole qui vaut par elle-même.

-Dieu ami-e, aide-moi à croire que tu souhaites que je sois responsable de ma vie

-Dieu ami-e, aide-nous à nous à être fidèle à nos justes décisions, à dire des oui fermes à la vie et des non pour refuser ce qui ne la favorise pas.

 

fils de votre Père/ parfait comme votre Père

De quelle perfection s’agit-il ? Peut-on être parfait comme Dieu ? Il s’agit d’une perfection paternelle/maternelle. De cela nous avons tous l’expérience soit pour en avoir bénéficié, soit parce qu’elle nous a manqué. Cette perfection, c’est de faire grandir, d’aider à la croissance de l’autre, c’est d’aimer sans condition et sans exigence de retour.

-Dieu Ami-e aide-moi à croire que tu es Père, Mère, uniquement désireux de ma croissance, de mon accession à une vie adulte, c'est-à-dire Amour vraiment.

-Dieu Ami-e, aide-nous à être père, mère, comme tu l’es. Au service de la croissance humaine et spirituelle de chacun-e, c'est-à-dire aimant vraiment.

 

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans catéchèse évangélique
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 12:23


 °1  Jésus fut alors conduit par l’Esprit au désert pour y être tenté par le diable. °2 Il resta quarante jours et quarante nuits sans manger, après quoi il eut faim. °3 Le tentateur s’approche donc et lui dit : “Si tu es Fils de Dieu, dis à ces pierres qu’elles deviennent des pains.” °4 Mais Jésus lui répond : “Il est écrit que l’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.”

°5 Alors le diable l’emmène à la Ville Sainte et le dépose sur le rempart du Temple. °6 Et il lui dit : “Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas, car il est écrit : Il a donné pour toi un ordre à ses anges ; de leurs mains ils te tiendront, de peur que ton pied ne heurte quelque pierre.

°7 Mais Jésus lui répond : “Il est écrit aussi : Tu ne mettras pas au défi le Seigneur ton Dieu.”

°8 Une fois encore le diable l’emmène à une très haute montagne et lui montre toutes les nations du monde, dans toute leur splendeur. °9 Et il lui dit : “Je te donnerai tout cela si tu tombes à mes pieds pour m’adorer.” °10 Mais Jésus lui dit : “Retire-toi, Satan ; car il est écrit : Tu adoreras le Seigneur ton Dieu, c’est lui seul que tu serviras.”

°11 Alors le diable le laisse. Aussitôt des anges s’approchent, et ils le servent.

°12 Quand Jésus apprend que Jean a été arrêté, il s’éloigne et va en Galilée. °13 Là il laisse Nazareth et vient séjourner à Capharnaüm, sur le bord de mer, à la frontière de Zabulon et de Nephtali. °14 Ainsi va s’accomplir ce qu’a dit le prophète Isaïe : °15 Écoutez, terres de Zabulon et de Nephtali, route de la mer et rives du Jourdain, et toi, Galilée, province des païens ! °16 Le peuple jeté dans les ténèbres a vu une grande lumière. Pour ceux qui restaient dans l’ombre, au pays de la mort, une lumière s’est levée.

°17 Dès ce moment Jésus commença à proclamer son message. Il disait : “Convertissez-vous, car le Royaume de Dieu est tout proche.”

°18 Comme Jésus passait le long de la mer de Galilée, il y avait là deux frères, Simon qu’on appelle Pierre, et André son frère. Il les vit qui jetaient leurs filets dans la mer, car ils étaient pêcheurs, °19 et il leur dit : “Venez, suivez-moi. Je ferai de vous des pêcheurs d’hommes.” °20 Aussitôt ils laissèrent leurs filets et le suivirent.

°21 Un peu plus loin, Jésus vit encore deux frères, Jacques fils de Zébédée, et Jean son frère ; ils étaient avec leur père Zébédée dans la barque, en train d’arranger leurs filets. Jésus les appela ; °22 aussitôt ils laissèrent leur père avec la barque et commencèrent à le suivre.

°23 Jésus circulait dans toute la Galilée. Il les enseignait dans leurs synagogues, il proclamait la Bonne Nouvelle du Royaume et guérissait le peuple de tout mal et de toute maladie. °24 On entendait parler de lui dans toute la province de Syrie. On lui amenait tous ceux qui allaient mal, des gens atteints de douleurs ou de maladies diverses, ou qui avaient un démon, ainsi que des épileptiques et des paralysés : Jésus les guérissait tous.

°25 Des foules commencèrent à le suivre ; on venait de la Galilée, de la Décapole, de Jérusalem, de Judée et de l’autre rive du Jourdain.

Tenté par le diable

Ces tentations sont un résumé des refus de Jésus durant sa vie et de son combat pour la liberté. La foi est un acte libre. Il ne veut pas qu’on le suive par intérêt ( du pain en faisant des gens des assistés), par l’évidence du miracle ( qui oblige à croire), par un puissance sur les gens ( qui prive de liberté). Il veut qu’on le suive par un acte de liberté, parce qu’on a saisi que c’est un chemin de vie.

*Dieu ami-e, aide-moi à croire que la source de la liberté, c’est de savoir que je suis ton-ta bien-aimé-e

*Dieu ami-e, aide-nous à lutter contre toute aliénation, pour que nous devenions toujours plus libre

 

une lumière s’est levée

Cette lumière qu’est Jésus fait passer des ténèbres à la lumière. Nous ne sommes pas des aveugles, nous ne marchons pas dans le noir. Il nous ouvre les yeux pour voir la vie autrement.

*Dieu ami-e, aide-moi à croire qu’avec toi de la lumière peut venir dans ma vie.

*Dieu ami-e, aide-nous à faire la lumière dans nos vies, pour faire reculer ce qui nous aveugle.

 

Convertissez-vous

De quelle conversion s’agit-il ? Un changement de regard sur soi, sur les autres, sur Dieu. Un changement sur les structures qui régissent les relations entre les humains. Un changement qui est à faire et à refaire.

*Dieu ami-e, aide-moi à croire que tu es du côté du changement et non de l’immobilité, du côté du progrès en toute chose et non du conservatisme.

*Dieu ami-e, aide-nous à participer à ce royaume selon ton cœur : royaume de justice et de bonté.

 

Venez, suivez-moi

La foi chrétienne n’est pas l’observance d’un catalogue de vérités à croire et à pratiquer, c’est une amitié avec le Christ, une marche à ses côtés, un compagnonnage qui fait vivre et croire autrement peu à peu.

*Dieu ami-e, aide-moi à croire que tu es le compagnon fidèle de ma vie, à mes côté, de mon côté.

*Dieu ami-e, aide-nous à grandir en amitié avec toi en réponse à ton appel, à mettre nos pas dans les tiens, toi maitre de vie.

 

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans catéchèse évangélique
commenter cet article
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 23:42

 

°1  En ces jours-là, Jean le Baptiseur fait son apparition et commence à prêcher dans le désert de Juda °2 avec ce message : “Convertissez-vous, car le règne de Dieu est tout proche.”

°3 C’était bien Jean que le prophète Isaïe avait en vue quand il disait : Une voix crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez le sol devant lui. °4 Jean avait un manteau en poils de chameau et un pagne de peau autour des reins ; il se nourrissait de sauterelles et de miel d’abeilles sauvages. °5 On se mettait en marche vers lui de Jérusalem, de toute la Judée et de la vallée du Jourdain ; °6 les gens confessaient leurs péchés et se faisaient baptiser dans les eaux du Jourdain.

°7 Jean vit arriver sur les lieux du baptême un certain nombre de Pharisiens et de Saducéens. Il leur dit : “Race de vipères, qui vous donnera le moyen d’échapper à la Colère qui vient ? °8 Convertissez-vous et qu’on en voie le fruit. °9 Ne croyez pas qu’il vous suffira de dire : Abraham est notre père ! Car, je vous le dis, Dieu est capable de faire sortir même de ces pierres des enfants d’Abraham. °10 Déjà la hache est au pied de l’arbre : tout arbre qui ne produit pas de bons fruits va être abattu et jeté au feu.

°11 Moi je vous donne un baptême d’eau, en vue d’une conversion, mais derrière moi vient un autre plus fort que moi, et je ne mérite même pas de lui présenter ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et dans le feu. °12 Il tient déjà la pelle en main pour nettoyer son blé ; il amassera le grain dans son grenier et brûlera la paille dans le feu qui ne s’éteint pas.”

°13 C’est alors que Jésus vient de la Galilée au Jourdain pour trouver Jean et se faire baptiser par lui. °14 Jean cherche à l’en détourner : “Quoi ? Tu viens à moi ? C’est moi qui devrais me faire baptiser par toi !” °15 Mais Jésus lui répond : “Laisse donc, c’est seulement de cette façon que tout sera dans l’ordre.” Alors Jean le laisse faire.

°16 Le baptême terminé, Jésus sortit des eaux. Alors les cieux s’ouvrirent et Jésus vit l’Esprit de Dieu qui descendait comme fait la colombe et s’arrêtait sur lui. °17 Une voix se fit entendre, venant du Ciel : “C’est lui mon Fils, le Bien-Aimé.

 

“C’est lui mon Fils, le Bien-aimé.”

Jésus est le Bien-aimé. Voici ce que cette voix dit de lui. Une déclaration d’amour, une bénédiction ( = dire du bien).

*Dieu ami-e, aide-moi à croire que je suis pris-e aussi dans cette bénédiction, dans cette déclaration d’amour parce que Jésus est le premier-né d’une multitude de sœurs et de frères

*Dieu ami-e, aide-moi à regarder toute femme, tout homme comme pris aussi dans cette bénédiction, comme aimé-e de Dieu.

 

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans catéchèse évangélique
commenter cet article
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 19:45

2

 °1  Jésus était né à Bethléem de Juda, au temps du roi Hérode ; alors, des pays de l’Orient, des mages arrivèrent à Jérusalem °2 et demandèrent : “Où se trouve le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile à l’orient et nous sommes venus pour lui rendre hommage.”

°3 Quand le roi Hérode l’apprit, il en eut un choc, et tout Jérusalem avec lui. °4 Il réunit tous les chefs des prêtres et ceux qui enseignaient la religion au peuple, car il voulait leur faire préciser où devait naître le Christ. °5 Ils lui firent cette réponse : “C’est à Bethléem de Juda. Car il est écrit dans le livre du prophète : °6 Toi, Bethléem en Juda, tu n’es pas le dernier des chefs-lieux de Juda, car c’est de toi que sortira le chef, le pasteur de mon peuple Israël.”

°7 Alors Hérode convoqua les mages en secret et leur fit préciser le moment où l’étoile leur était apparue. °8 Il les mit sur le chemin de Bethléem et leur dit : “Allez là-bas et tâchez de bien vous informer sur cet enfant. Si vous le trouvez, vous me le direz, et moi aussi j’irai lui rendre hommage.”

°9 Après cette entrevue avec le roi ils se mirent en route, et voici que l’étoile qu’ils avaient vue en Orient les conduisait. Finalement elle s’arrêta au dessus de l’endroit où se trouvait l’enfant. °10 Revoir l’étoile fut pour eux une grande joie ; °11 ils entrèrent dans la maison, ils virent l’enfant et ils se prosternèrent pour l’adorer. Ils ouvrirent alors leurs coffres et lui firent des cadeaux : de l’or, de l’encens et de la myrrhe.

°12 Ils reçurent alors un avertissement au moyen d’un rêve : ils ne devaient pas revoir Hérode. Ils repartirent donc vers leur pays par un autre chemin.

 °13 Après le départ des mages, un ange du Seigneur vint se manifester à Joseph au cours d’un rêve. Il lui dit : “Lève-toi, prends l’enfant et sa mère et va te réfugier au pays d’Égypte. Tu y resteras jusqu’à ce que je te le dise, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr.”

°14 Joseph se leva aussitôt ; cette même nuit il prit l’enfant et sa mère et partit au loin vers l’Égypte. °15 Il y resta jusqu’à la mort d’Hérode et de cette façon s’accomplit ce que le Seigneur avait dit par la bouche du prophète : J’ai fait revenir mon fils d’Égypte.

°16 Quand Hérode se rendit compte qu’il s’était laissé avoir par les mages, il devint furieux. Il envoya massacrer tous les enfants de Bethléem et des environs, tous ceux qui avaient moins de deux ans, selon les précisions que lui avaient données les mages.

°17 De cette façon s’accomplit ce qui avait été dit par le prophète Jérémie : °18 On a entendu des cris à Rama, on gémit et on n’en finit pas de se lamenter. C’est Rachel qui pleure ses enfants ; ils ne sont plus, et elle ne veut pas s’en consoler.

°19 Après la mort d’Hérode, voilà qu’un ange du Seigneur apparaît à Joseph en Égypte au cours d’un rêve ; °20 il lui dit : “Lève-toi, prends l’enfant et sa mère et retourne au pays d’Israël, car ils sont morts, ceux qui en voulaient à la vie de l’enfant.”

°21 Quand Joseph se réveille, il prend l’enfant et sa mère pour rentrer au pays d’Israël. °22 Mais lorsqu’il apprend qu’Arkélaüs règne en Judée à la place de son père Hérode, il a peur d’y retourner. Ayant reçu des instructions au cours d’un rêve, il s’éloigne vers la Galilée °23 et il s’y établit dans un village appelé Nazareth. De cette façon s’accomplira ce qui a été dit par la bouche des prophètes : On l’appellera Nazaréen.


Jésus était né

Tout commence par une naissance. Jésus est venu nous rejoindre dans la fragilité, la vulnérabilité d’un enfant. Dieu n’est pas un tout puissant, il est tout fragile qui a besoin de notre aide pour grandir en nous et dans ce monde.

*Dieu ami-e, aide-moi à croire que tu as vraiment besoin de moi, que tu attends que je prenne soin de toi et te prenne dans mes bras.

*Dieu ami-e, aide-nous à parler de toi de manière à ne pas défigurer ton vrai visage qui es d’infini tendresse.

 

des pays de l’Orient, des mages arrivèrent

Dès le début de l’Evangile, l’horizon s’élargit à la terre entière. Personne n’est exclu de l’accès à Dieu.

*Dieu ami-e, aide-moi à croire que ton amour est pour toutes et tous

*Dieu ami-e aide-nous à lutter contre toutes les formes d’exclusion.

 

ils se mirent en route

L’important est de devenir chercheur  de sens, de se mettre en route, de ne pas cesser de chercher

*Dieu ami-e, aide-moi à croire que la vie a du sens, que se mettre en route, cela vaut la peine

*Dieu ami-e, aide-nous à nous à trouver des forces pour aller toujours de l’avant pour donner su sens à nos vies.

 

ils virent l’enfant

Ce que ces hommes ont vu, il nous est donné de le voir aussi si je prends du temps pour ouvrir l’Evangile.

*Dieu ami-e, aide-moi à croire qu’en ouvrant l’Evangile, il m’est donné de voir le visage de Dieu, tel qu’il a voulu se dévoiler.

*Dieu ami-e, aide-nous à prendre du temps pour m’imprégner de son visage en méditant chaque jour l’Evangile.

 

Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr…Il envoya massacrer tous les enfants de Bethléem

Comment se fait-il que dès sa naissance, Jésus suscite tant de haine au point qu’un roi veut le tuer ? Jésus, ce qu’il est, ce qu’il révèle de Dieu et de l’Humain, est un message de liberté qui est menace pour tous les pouvoirs. Il va le payer de sa vie sur la croix. Déjà, à peine né, sa vie est en danger et menacé par un roi.

*Dieu ami-e, aide-moi à croire que tu prends le parti de ceux qui luttent pour la liberté et la justice, de ceux qui sont menacés et paient de leur vie leur engagement car déjà à ta naissance, tu es de ceux qu’on veut supprimer.

*Dieu ami-e, aide-nous à prendre le parti délibéré d’être du côté de ceux qui subissent l’injustice sous toutes ses formes et de nous engager pour la faire reculer.

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans catéchèse évangélique
commenter cet article
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 11:59

Sur ce blog va commencer une nouvelle rubrique intitulée : catéchèse évangélique.

Nous allons suivre l’Evangile selon Matthieu. Nous commencerons à partir du chapitre 1 verset 18 à 24. Et ensuite nous le suivrons pas à pas.

Je pointerai pour chaque texte, des phrases. Elles seront écrites en noir.

Elles donneront lieu à une courte catéchèse, c'est-à-dire, ce que cette phrase nous révèle de Dieu et de nous-mêmes.

Et ce sera suivi d’une demande adressée à Dieu pour que cette catéchèse modifie notre vie, transforme notre regard.

 

°18 Voici quelle fut l’origine de Jésus, le Christ. Sa mère, Marie, avait été donnée en mariage à Joseph, mais avant qu’ils ne vivent ensemble, elle se trouva enceinte par une intervention de l’Esprit Saint. °19 Joseph, son mari, pensa à la renvoyer. Mais c’était un homme droit et il voulait agir discrètement pour ne pas lui faire du tort.

°20 Comme il en était préoccupé, un ange du Seigneur vint se manifester à lui dans un rêve et lui dit : “Joseph, fils de David, n’aie pas peur de prendre chez toi Marie, ton épouse. La voilà enceinte par l’intervention de l’Esprit Saint ; °21 elle mettra au monde un fils et tu lui donneras le nom de Jésus ; car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.”

°22 Tout cela fut donc l’accomplissement de ce que le Seigneur avait dit par la bouche du prophète : °23 Voici que la vierge est enceinte et met au monde un fils. On l’appellera Emmanuel, ce qui veut dire Dieu-avec-nous.

°24 Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange lui avait ordonné et il prit avec lui son épouse. °25 Il n’avait donc pas eu de relations avec elle quand elle mit au monde un fils ; il lui donna le nom de Jésus.

 

N’aie pas peur

Catéchèse : 365 fois dans la Bible. La foi chrétienne n’est pas basée sur la peur. C’est un appel à la paix, à faire la paix entre les gens, à s’éveiller à la paix intérieure pour trouver Dieu comme un-e Ami-e

Demande : Dieu Ami-e, aide-moi à croire que tu n’es que paix, que la paix est un signe de ta présence. Dieu Ami-e, aide-nous à bâtir un monde de paix.

 

L’intervention de l’Esprit saint

Catéchèse : L’Evangile nous fait découvrir Dieu du côté de la vie, source de vie, Dieu Esprit de vie, Esprit vivifiant, du côté de la naissance, de la nouveauté qui toujours peut commencer, de l’inattendu.

Demande : Dieu Ami-e, aide-moi à croire que ton seul désir, la seule chose que tu veux, c’est de nous voir toujours plus vivant, c'est-à-dire toujours plus aimant. Dieu Ami-e, aide-nous à favoriser la vie pour toutes et tous.

 

Jésus car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés

Catéchèse : Jésus veut dire « Dieu sauve ». Il sauve du péché. Qu’est-ce à dire ? En le regardant on découvre notre vrai visage d’humanité : un homme libre et aimant. Il nous ouvre par sa vie un chemin, pour apprendre auprès de lui  à vivre ainsi. Par là même, il indique les errances, les fausses pistes qui empêche d’être libre et d’aimer.

Demande :Dieu ami-e, aide-moi à croire qu’en prenant chaque jour du temps pour te regarder et t’écouter, ma vie changera et que je découvrirai la joie de ta liberté et de ton amour. Dieu ami-e aide-nous à construire des sociétés qui changent la vie des gens à l’image de ta propre existence.

 

Emmanuel, ce qui veut dire Dieu-avec-nous

Catéchèse : Dieu n’est jamais contre nous mais toujours avec nous, de notre côté. Un-e Ami-e fidèle qui ne me lâchera jamais.

Demande : Dieu ami-e, aide-moi à croire à ta présence discrète et réelle à mes côté qui ne veut que du bien pour moi.

Dieu ami-e, aide-nous à nous libérer des fausses images de toi qui sont causes de fausses images de nous et des autres.

 

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans catéchèse évangélique
commenter cet article