Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mars 2022 3 23 /03 /mars /2022 10:34

Partager cet article
Repost0
14 mai 2021 5 14 /05 /mai /2021 22:11
Souleymane Diamanka

Souleymane Diamanka : "L'humanité ne compte qu'un seul peuple vu de tout là-haut"

Poète, slameur ou griot des temps modernes, le sénégalo-français Souleymane Diamanka publie son premier recueil de poèmes intitulé « Habitant de nulle part, originaire de partout », aux Éditions Points. C'est l'invité du Mag dans le journal Afrique. 14 MAI 2021 TV5MONDE

Pour voir la video:

https://information.tv5monde.com/video/souleymane-diamanka-l-humanite-ne-compte-qu-un-seul-peuple-vu-de-tout-la-haut

Partager cet article
Repost0
2 avril 2021 5 02 /04 /avril /2021 17:33
Conférence de Dominique Collin: le christianisme n'existe pas encore.

Dominique Collin, dominicain, auteur du livre : le christianisme n’existe pas encore, a donné une conférence lors des Assises du réseau de la CCBF

(Conférence Catholique des Baptisé-e-s Francophones)  le 29 septembre 2020

Voici un extrait qui vous donnera envie d’aller en lire la totalité :

http://www.baptises.fr/sites/default/files/document/transcription-conference-dominique-collin.pdf

« Le christianisme, la christianité c'est une communication d'existence. Entendez communication dans le double sens que lui donne le français ; on peut certes communiquer sur, c'est-à-dire parler de l'existence. Il y aurait donc une parole sur l'existence dans le christianisme, mais c'est surtout et avant tout dans son sens suivant : la jovialité communique la joie, le feu communique la chaleur, il y a un partage d'existence qui nous rend plus existant quand nous sommes dans l'écoute de l’Évangile. (…) Communication d'existence, ça rappelle une chose fondamentale, nous sommes tous ici, en tout cas au moment où je parle, vivants, mais, mais il n'est pas sûr que nous soyons tous ici des existants. Différence ou distinction qui paraîtra un peu philosophique, mais c'est quand même quelque chose que nous savons d'expérience, c'est que vivre biologiquement ne suffit pas, encore faut-il être vivant, (…) ça veut dire sortir de soi, en vue de quoi, pourquoi ou pour quelle rencontre. En fait tous les récits de l’Évangile, sont des récits qui montrent l’avènement à l'existence de quelqu'un, comment quelqu'un sort de lui dans une rencontre, ce qui devient un événement qui change sa destinée. Ce qu'on appelle frauduleusement les récits de miracles dans les évangiles, ne sont que des scènes qui métaphorisent l'émergence à l'existence de quelqu'un, ce qui permet pour le lecteur de tous les temps de se dire : si c'était possible pour lui, pour elle, ça pourrait être possible pour moi. Et c'est pour ça que nous lisons les évangiles, ils sont la mise en scène de la possibilité d'exister une fois pour toute, d'exister enfin, ce qui permet de nous sortir de ce qui fait justement le mal-être sinon le mal de nos vies, c'est de ne pas exister. J'utilise assez souvent un beau verbe qui est un néologisme qui a été forgé par Françoise Dolto, (…) elle a inventé le verbe dévivre, et elle lui donne ce sens, cette définition : dévivre, c’est non pas mourir mais cesser de vivre. L'être humain paradoxalement est le seul animal vivant qui peut sans mourir, ne plus vivre, c'est-à-dire ne pas exister. Mais comment est-ce qu'on vit ? Eh bien l’Évangile nous dit, c'est en croyant, en espérant et en aimant, c'est comme ça d'ailleurs qu'on sort de soi. Donc vivre, sortir du dévivre, c'est se mettre à exister en croyant, en espérant et en aimant. C'est ça que dit l’Évangile, il ne dit que ça, mais il le dit avec des moyens qui lui sont propres, il le dit par des métaphores, il le dit par des paraboles que j'aime tant, il le dit par des récits, il le dit par une figure, un homme, Jésus de Nazareth. Il le dit pour dire quoi ? On se met à exister enfin quand on a accueilli la grâce d'être justifié d'exister comme on existe. Pour le dire autrement, on commence à exister quand quelqu'un nous dit, nous témoigne, nous atteste, nous manifeste, il est bon que toi tu existes. C'est ça que dit l’Évangile, rien d'autre, mais ce qu'il dit là, est tellement inattendu et presque même, j'ose le dire, invraisemblable, ça a l'air de rien quand on dit ça, dire, oui dire aux gens, dire à quelqu'un, tu existes. Dans les accompagnements spirituels que je reçois, toutes les souffrances et les difficultés que j'entends viennent uniquement de là, c'est-à-dire de personnes qui ont des raisons de penser qu'il n'est pas si bon que ça qu'elles existent, qu'il y a une 6 blessure quelque part qui fait qu'on ne peut pas consentir pleinement et utilement à la propre bonté, à la propre jouissance de son existence, et que c'est de là que viennent je vais dire un grand nombre sinon la totalité de nos maux et de nos malheurs. Quand le Christ entend au début de l’Evangile, « tu es mon fils bien-aimé, en toi je mets ma confiance », il doit tout de suite aller au désert pour que ça s'éprouve parce que ce n'est pas facile à entendre, l'offre inconditionnée d'un amour absolument gratuit. »

Dominique Collin

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2020 4 05 /11 /novembre /2020 15:41

Dieu à l’image d’un enfant et d’une dame âgée Une video de Meir Kay

Elle est en anglais mais la video est assez explicite pour se passer de traduction. Je vous la raconte en bref.

Un petit garçon est dans la cuisine et se prépare un pique-nique. Il prend deux parts de sandwich et deux boissons qu’il met dans son sac à d’eau. Sa mère lui demande où il va et il répond qu’il va rencontrer Dieu. Sa mère amusée le laisse partir en lui recommandant de ne pas être en retard pour le repas. Il s’en va, prend les transports en commun et arrive à destination : un banc où est assis une femme âgée qui selon toute vraisemblance est SDF. Là se vit un moment fort de partage, de joie, de complicité entre cette femme et ce garçon. Ils s’embrassent avec affection. Le garçon s’en va car la montre lui a rappelé sa promesse de ne pas être en retard. Au retour sa mère lui demande comment cette rencontre s’est passé. Le garçon lui répond que Dieu est une femme âgée et pleine de tendresse. De son côté, cette femme le sourire aux lèvres rejoint une autre qui mendie comme elle et qui lui demande ce qui l’a réjoui autant. C’est dit-elle que j’ai rencontré Dieu et que je ne savais pas qu’il était si jeune.

Superbe théologie

Video en cliquant : https://www.youtube.com/watch?v=y9N8OXkN0Rk

Et voici le commentaire qu’en fait l’auteur :

Eating Twinkies With God: We don't need to look for and wide for God. He's in every one of us and in every thing that we do. Whether you believe or not, we all can agree that by helping each other, each good act that we do makes this world a brighter place. Let us rise to the occasion and be kinder to each other, to help one another. We are all on the same team.

Meir Kay

Sur Youtube vous pouvez trouver d’autres video de lui. En particulier celle-ci :

Une leçon précieuse pour une vie plus heureuse 

L'une de ses vidéos les plus populaires, elle a été vue sur Facebook plus de 270 millions de fois sur la seule page de Meir Kay.  Dans cette vidéo, un professeur (joué par Kim Emerson) donne une leçon importante sur la gestion du temps en se concentrant sur les choses importantes de la vie. Le professeur sort un pot vide et le remplit des premières balles de golf, puis des cailloux, du sable et enfin de la bière. Chaque fois qu'il remplit le pot avec quelque chose, il demande à ses élèves si le pot semble plein. Inévitablement, ils répondent oui, seulement pour se tromper à mesure que chaque nouvel élément est ajouté. Cette vidéo a été mise en ligne le 14 décembre 2016 et a été traduite dans de nombreuses langues. Lors d'une interview, Meir a déclaré que son objectif était de répandre la joie, la positivité et l'inspiration pour que les autres transmettent de la gentillesse, à travers les vidéos qu'il crée. 

https://www.youtube.com/watch?v=2n7Y9Bc6mGw&feature=youtu.be

En anglais sous-titré français

Pour en savoir plus sur lui : https://en.wikipedia.org/wiki/Meir_Kay

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2020 7 26 /07 /juillet /2020 15:18
A connaitre: PRIXM

Pour redonner goût à la Bible: abonnez-vous à PRIXM. Voici le dernier article:

http://go.prixm.org/nl2/gir0/lq67g.html?hl=fr

Partager cet article
Repost0
17 février 2019 7 17 /02 /février /2019 11:08

Dialogue du film le Hobbit. Une "perle" évangélique dans cet échange entre Gandalf et Galadriel.

 

"- Mithrandir, pourquoi le semi homme ?

- Je ne sais pas.

Saroumane pense que seul un grand pouvoir peut tenir le mal en échec, mais ça n’est pas ce que j’ai découvert.

Je crois que ce sont les petites choses, les gestes quotidiens des gens ordinaires qui nous préservent du mal... de simples actes de bonté et d’amour !!

Pourquoi Bilbon Sacquet, peut être par ce que j’ai peur et qu’il me donne du courage !!"

 

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2018 1 24 /12 /décembre /2018 15:17

Partager cet article
Repost0
19 mai 2018 6 19 /05 /mai /2018 16:15
La Pentecôte par Mgr Jacques Noyer, évêque émérite d'Amiens.

L’Église naît dans une explosion. L’Église est explosion. Le vieux monde s’effondre et un nouveau surgit des ruines du premier. Ce nouveau monde, on l’appelle le Royaume de Dieu. Il n’est plus ce monde où chacun s’enferme dans son passé et ses frontières, où chaque identité se définit par opposition aux autres, où l’histoire a distribué les rôles et les privilèges.

Le Royaume de Dieu c’est un monde qu’accompagne le regard d’un Père qui chérit également chacun de ses enfants, qui n’aime pas seulement ceux qui sont beaux et bons, riches et bien portants mais tous et avec plus d’attention encore, le malade, le petit, le vaurien. 

Car l’amour d’un père ou d’une mère précède les qualités et les attend. Il n’est pas un juge qui sépare les bons et les méchants. Il est un cœur qui n’a de cesse d’espérer qu’ils se retrouvent tous… 

Pour lire la suite, cliquer sur le lien : https://temoignagechretien.fr/articles/lecrit-interieur-lecrit-interieur/la-pentecote-une-explosion-damour

Article paru sue le site de Témoignage chrétien.

Partager cet article
Repost0