Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 octobre 2015 3 21 /10 /octobre /2015 17:10
Méditons Marc 2/13-28; 3/6: La nouveauté de Jésus

13 Jésus sortit de nouveau le long de la mer ; toute la foule venait à lui, et il les enseignait. 14 En passant, il aperçut Lévi, fils d’Alphée, assis au bureau des impôts. Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit.

15 Comme Jésus était à table dans la maison de Lévi, beaucoup de publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) et beaucoup de pécheurs vinrent prendre place avec Jésus et ses disciples, car ils étaient nombreux à le suivre. 16 Les scribes du groupe des pharisiens, voyant qu’il mangeait avec les pécheurs et les publicains, disaient à ses disciples : « Comment ! Il mange avec les publicains et les pécheurs ! » 17 Jésus, qui avait entendu, leur déclara : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »

18 Comme les disciples de Jean le Baptiste et les pharisiens jeûnaient, on vient demander à Jésus : « Pourquoi, alors que les disciples de Jean et les disciples des pharisiens jeûnent, tes disciples ne jeûnent-ils pas ? »19 Jésus leur dit : « Les invités de la noce pourraient-ils jeûner, pendant que l’Époux est avec eux ? Tant qu’ils ont l’Époux avec eux, ils ne peuvent pas jeûner. 20 Mais des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ; alors, ce jour-là, ils jeûneront. 21 Personne ne raccommode un vieux vêtement avec une pièce d’étoffe neuve ; autrement le morceau neuf ajouté tire sur le vieux tissu et la déchirure s’agrandit. 22 Ou encore, personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres ; car alors, le vin fera éclater les outres, et l’on perd à la fois le vin et les outres. À vin nouveau, outres neuves. »

23 Un jour de sabbat, Jésus marchait à travers les champs de blé ; et ses disciples, chemin faisant, se mirent à arracher des épis. 24 Les pharisiens lui disaient : « Regarde ce qu’ils font le jour du sabbat ! Cela n’est pas permis. » 25 Et Jésus leur dit : « N’avez-vous jamais lu ce que fit David, lorsqu’il fut dans le besoin et qu’il eut faim, lui-même et ceux qui l’accompagnaient ? 26 Au temps du grand prêtre Abiatar, il entra dans la maison de Dieu et mangea les pains de l’offrande que nul n’a le droit de manger, sinon les prêtres, et il en donna aussi à ceux qui l’accompagnaient. » 27 Il leur disait encore : « Le sabbat a été fait pour l’homme, et non pas l’homme pour le sabbat. 28 Voilà pourquoi le Fils de l’homme est maître, même du sabbat. »

06 …, les pharisiens se réunirent en conseil avec les partisans d’Hérode contre Jésus, pour voir comment le faire périr.

 

· 2,14 Il aperçut Lévi, fils d’Alphée … Il lui dit : « suis-moi »

Il est important pour nous de savoir que Lévi n’est pas l’apôtre Mathieu. Comme lui il est publicain, mais Lévi n’est pas un des Douze. C’est un disciple comme chacun/e de nous. Ainsi nous avons un beau texte pour entendre que cet appel est pour nous. Comme pour Lévi, Jésus pose son regard sur nous et nous dit « suis-moi »

Cet appel, que provoque-t-il dans mon cœur ? Que représente-t-il dans la vie ?

· 2,16 Il mangeait avec les publicains et les pécheurs

Jésus mange avec ceux que la religion officielle considérait comme pécheurs donc impurs et se rend impur en les fréquentant. En partageant la table avec eux, il se fait compagnon.

Pour Jésus, la miséricorde est au-dessus de toute autre considération. Il déclare caduque toute notion d’impureté. Il se fait le compagnon de tous et de toutes.

Est-ce facile pour moi de me considérer comme un convive de ce repas ?

Est-ce facile pour moi de voir Jésus mangeant à ma table ?

Est-ce facile pour moi de voir que personne n’est exclu ?

· 2,19 … tant qu’ils ont l’époux avec eux …

Ces 3 versets 18 à 20 sont étonnants. La question du jeûne est mise en référence avec Jésus qui se compare à l’époux d’une noce. On ne jeûne pas à une noce ! Il est l’Epoux venu épouser notre humanité.

Jésus, venu épouser notre humanité : qu’est-ce que cela « dit » à mon cœur?

· 2,22 A vin nouveau, outres neuves

Jésus déclare dépassés les « vieux vêtements et les vieilles outres » de la religion, pour nous vêtir de la nouveauté de l’Evangile et boire le vin nouveau de la joie.

Quelle est pour moi la nouveauté de l’Evangile ?

· 2,27 « Le sabbat a été fait pour l’homme… »

Jésus redonne son vrai sens au sabbat : un jour fait pour l’homme et non une contrainte empêchant de vivre. Jésus se fait maître du sabbat en lui donnant son vrai sens : le jour par excellence où triomphe la vie pour que tous les autres jours soient porteurs de vie.

Quel « sabbat » est-ce que je m’autorise pour faire grandir la vie en moi ?

  • 3,6 … contre lui en vue de le perdre …

Tout de suite après ces épisodes et une guérison le jour du sabbat, certains décident de l’éliminer. Ces textes nous montrent bien les raisons de la mort du Christ : sa parole et ses actes mettaient en danger la religion officielle : pardon, miséricorde, vin nouveau de la joie dans la liberté de l’Esprit, discernement : choisir ce qui fait vivre, faire du bien, sauver, est prioritaire sur toute autre chose.

Comment je me sens touché-e par cette priorité de Jésus ?

 

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans Pistes pour Méditer
commenter cet article