Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 janvier 2017 7 22 /01 /janvier /2017 18:30
Des religieuses en réseau contre la traite des êtres humains

RENATE est un réseau où les religieuses qui travaillent contre le trafic et l’exploitation des êtres humains s’entraident. Ces religieuses travaillent avec les victimes « invisibles » et dont la voix n’est pas entendue afin qu’elles puissent se mettre debout, se réhabiliter et devenir autonomes.

RENATE est une voix prophétique dans la lutte pour les droits de tous les êtres humains.

RENATE est engagée à vivre les enseignements de l’Eglise où les travail contre le trafic humain est considéré la mission de Dieu.

RENATE est présente en 27 pays européens, de’Europe de l’Est, centrale et occidentale.

RENATE – FRANCE est formé par les membres de RENATE engagées contre la traite humaine en France.

Renate – France est un réseau de religieuses qui sont engagées contre la traite des êtres humains.

Lire la suite :

https://renatefrance.wordpress.com/2017/01/05/des-religieuses-en-reseau-contre-la-traite-des-etres-humains/

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans Pour agir
commenter cet article
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 10:09

http://www.mesopinions.com/petition/medias/stop-aux-menaces-aux-appels-meurtre/15862

 

Auteur : Docteure Muriel Salmona, présidente de l'association Mémoire Traumatique et Victimologie

Créé le 13/09/2015

 

À l'attention : de Monsieur le président de la République et Mesdames et Monsieur les ministres de l'intérieur, de la Justice et des Droits des Femmes

 

C’est en appelant à signaler des tweets de menaces et d’appels au meurtre et au viol collectif concernant les Femen, à la suite de leur irruption au salon de la femme musulmane à Pontoise, samedi 12 septembre 2015, que j’ai reçu une menace de viol collectif à mon encontre. Les tweets haineux ont été bloqués grâce aux signalements de nombreuses internautes, mais la plupart des comptes d’où émanaient ces tweets n’ont toujours pas été fermés par twitter, permettant à leurs propriétaires de continuer de déverser leur haine et leurs appels au crime.

 

Il est intolérable que des femmes, comme les Femen soient menacées de crimes, parce qu’elles dénoncent la présence d’intervenants connus pour leurs propos machistes et misogynes contraires aux valeurs républicaines (au principe d’égalité de droits entre les femmes et les hommes, et de non-discrimination en raison du sexe), prônant sous couvert de «l’honneur de la femme musulmane», la soumission de la femme à son mari, sa mise sous contrôle, la restriction de ses libertés et la justification d’agressions sexuelles masculines (2) ; ou que d’autres femmes, parce qu’elles signalent des propos haineux d’appels au meurtre et au viol collectif sur le net, le soient également.

 

Nous vous demandons de dénoncer très fermement ces appels au meurtre et au viol, et de faire en sorte que les comptes soient fermés et que les menaces et les appels au meurtre et au viol ne restent pas impunis. Toutes les femmes et les filles doivent être protégées de ces violences sexistes et de ces menaces de crimes qui attisent un climat de haine envers les femmes et les filles et qui alimentent la culture du viol.

 

Rappelons que les délits et crimes sexuels envers les femmes et les filles sont très fréquents, commis majoritairement dans le couple et la famille ; qu’une femme sur cinq a subi des agressions sexuelles au cours de sa vie ; une femme sur six des viols et tentatives de vols ; que selon les enquêtes de victimation, les femmes adultes sont 86 000 chaque année à rapporter un viol ou une tentative de viol et que, si l’on croise les enquêtes, les filles mineures sont bien plus nombreuses a avoir subi des viols et des tentatives de viols, on peut évaluer leur nombre à plus de 120 000 ; que les violences sexuelles commencent très tôt, dans notre enquête IVSEA de 2015, 81% des victimes ont subi les premières violences sexuelles avant l’âge de 18 ans, 51% avant 11 ans, et 23% avant 6 ans (4) ; et enfin, que 100% des femmes rapportent avoir subi un harcèlement sexiste et des violences sexuelles dans les transports en commun (5). Or, les victimes de violences sexuelles sont plus de 80% à rapporter qu’elles n’ont jamais été reconnues, ni protégées (4). Et ces violences représentent une atteinte grave à leur intégrité physique et psychique et à leur dignité. Elles ont, comme l’ont démontré de nombreuses études internationales, un impact catastrophique sur leur santé et sur leur qualité de vie (4).

 

Il est absolument impératif qu’une tolérance-zéro et une impunité-zéro soient mises en œuvre envers ceux qui exercent ces violences masculines et ceux qui les légitiment, ainsi que la mise en place d’une réelle politique de prévention, de protection et de prise en charge des victimes, afin que les droits fondamentaux des femmes et des filles soient enfin respectés.

 

Dre Muriel Salmona, présidente de l’association Mémoire Traumatique et Victimologie
soutenue par le Collectif National pour les Droits des Femmes
.

 


1) avec un tweet faisant référence aux attentats terroristes de Charlie Hebdo et appelant Daesh à faire de même au QG des Femen, et d’autres à la lapidation, à la peine capitale, à des viols collectifs

2) cf article http://www.huffingtonpost.fr/isabelle-kersimon/racisme-et-misogynie-a-lhonneur-a-pontoise_b_8115202.html

3) INSEE-ONDRP, enquêtes Cadre de vie et sécurité de 2010 à 2013. et enquête CVS 2008.

4) Enquête IVSEA Impact des violences sexuelles de l’enfance à l’âge adulte de l’association Mémoire Traumatique et Victimologie, soutenue par l’UNICEF. Rapport consultable sur les sites stopaudeni.com et memoiretraumatique.org

5) sondage mené par le Haut Conseil à l’Égalité femmes/hommes en 2015 : http://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/violences-de-genre/actualites-69/article/avis-du-hcefh-relatif-au

 

http://www.mesopinions.com/petition/medias/stop-aux-menaces-aux-appels-meurtre/15862

 

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans Pour agir
commenter cet article
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 21:31

La légende du colibri en dessin animé ! Elle est racontée (en anglais sous-titré en français) par Wangari Maathai, première femme africaine à avoir reçu le prix Nobel de la paix pour son engagement en faveur de l'environnement

https://www.youtube.com/watch?v=OJL9jXZEpOo

On peut la trouver aussi sur le site du mouvement colibri

http://www.colibris-lemouvement.org/colibris/la-legende-du-colibri

Le mouvement Colibris est une plate-forme de rencontre et d’échange qui s’adresse à tous ceux qui veulent agir, cherchent des solutions concrètes ou développent des alternatives. Le mouvement a été initié en 2006 par Pierre Rabhi et quelques proches, sous la forme d’une association loi 1901.

Colibris a l’ambition d’être un accélérateur de transition, en s’appuyant sur la capacité de chacun à changer et à incarner ce changement dans des expériences concrètes et collectives. Sa vocation est d’encourager l’émergence et l’incarnation de nouveaux modèles de société fondés sur l’autonomie, l’écologie et l’humanisme.

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans Pour agir
commenter cet article
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 15:58

Je suis  Charlie

Je n’ai jamais acheté Charlie Hebdo. Dans les kiosques, en voyant la Une de ce journal, j’étais le plus souvent heurtée par ces caricatures.

Pour moi, ce journal allait trop loin dans l’humour. Je trouvais cela méprisant pour les personnes politiques ou religieuses qui étaient ainsi défigurées. Cette outrance, allant jusqu’au sordide, m’apparaissait comme un manque de respect qu’on doit critiquer. L’humour, la dérision a des limites, on le voit bien dans les relations interpersonnelles : l’humour est à manier avec précaution.

Je ne l’ai jamais acheté et continuerai de ne pas le faire, sauf celui du mercredi 14 janvier.

Et pourtant : je suis Charlie

En quel sens ?

Non pas, encore une fois parce que je suis d’accord avec ce journal mais parce que ceux qui ont commis ce crime peuvent aussi me faire la même chose.

Je m’assimile à Charlie parce que je suis aussi en danger de mort par ces fanatiques qui veulent rendre le monde entier semblable à eux par la violence et veulent tuer tous ceux qui ne pensent pas, ne croient pas comme eux.

Je suis Charlie comme je suis Ahmed, comme je suis juive, comme je suis chrétienne d’Irak …

Je suis Charlie en se sens là et permettez-moi de l’être de cette manière-là !

Dire «Je suis Charlie » c’est dire non à la barbarie, à l’intolérance qui va jusqu’au meurtre.

Le poème de Martin Niemöller dit bien la nécessité de « je suis Charlie » comme solidarité avec ceux qu’on tue.

 

Quand ils sont venus chercher les communistes,
Je n'ai rien dit,
Je n'étais pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
Je n'ai rien dit,
Je n'étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les juifs,
Je n'ai pas protesté,
Je n'étais pas juif.

Quand ils sont venus chercher les catholiques,
Je n'ai pas protesté,
Je n'étais pas catholique. 

Puis ils sont venus me chercher,
Et il ne restait personne pour protester

 

Aujourd’hui, dire je suis Charlie, c’est protester, agir, lutter contre une bête identique au nazisme.

 

 

1-Martin Niemöller (14 janvier 1892 - 6 mars 1984) est un pasteur et théologien allemand. Il combat lors de la Première Guerre mondiale.

Après celle-ci, bouleversé par les horreurs qu’il a vécu, il s’oriente vers la théologie et devient pasteur.

Il admire le régime hitlérien à ses débuts, mais quand celui-ci veut soumettre l’église allemande, Martin Niemöller demande à tous les pasteurs qui ne veulent pas accepter l’idéologie nazie de se rassembler afin de créer le Pfarrernotbund (Ligue d’urgence des pasteurs).

Cette organisation respecte et défend la profession de foi de l’Église Réformée et les principes de tolérance de la Bible.

À la fin de 1933, six mille pasteurs (plus d’un tiers des pasteurs protestants) ont rejoint l’organisation. Le Pfarrernotbund reçoit également le soutien de protestants de l’étranger.

L’organisation adresse alors au synode une lettre dénonçant les persécutions dont sont victimes les juifs et les pasteurs qui ne veulent pas se plier aux ordres des nazis.

En représailles, Martin Niemöller est déchu de ses fonctions de pasteur. La plupart de ses paroissiens lui restant fidèles, il continue d’assurer son ministère. 

Arrêté en 1937, il est interné au camp de concentration de Sachsenhausen. En 1941 il est transféré au camp de Dachau. Libéré en 1945, il devient militant pacifiste et consacre le reste de sa vie à la reconstruction de l’Église protestante d’Allemagne.

http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2008/10/03/1279906_martin-niemoller-quand-ils-sont-venus-cherchers-les-communistes-je-n-ai-rien-dit.html

 

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans Pour agir
commenter cet article
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 10:31

Le 12 août 2014, le Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux, présidé par le cardinal Jean-Louis Tauran, a appelé à une réaction claire et courageuse des responsables musulmans devant les crimes commis en Irak contre les minorités religieuses. Voici la déclaration du Conseil en intégralité.

Le monde entier a assisté, stupéfait, à ce qu’on appelle désormais «la restauration du califat» qui avait été aboli le 29 octobre 1923 par Kamal Atatürk, fondateur de la Turquie moderne.

La contestation de cette «restauration» par la majorité des institutions religieuses et politiques musulmanes n’a pas empêché les jihadistes de l’«Etat Islamique» de commettre et de continuer à commettre des actions criminelles indicibles.

Ce Conseil pontifical, tous ceux qui sont engagés dans le dialogue interreligieux, les adeptes de toutes les religions ainsi que les hommes et les femmes de bonne volonté, ne peuvent que dénoncer et condamner sans ambiguïté ces pratiques indignes de l’homme:

- le massacre de personnes pour le seul motif de leur appartenance religieuse;

- la pratique exécrable de la décapitation, de la crucifixion et de la pendaison des cadavres dans les places publiques;

- le choix imposé aux chrétiens et aux yézidis entre la conversion à l’islam, le paiement d’un tribut (jizya) ou l’exode;

- l’expulsion forcée de dizaines de milliers de personnes, parmi lesquelles des enfants, des vieillards, des femmes enceintes et des malades;

- l’enlèvement de jeunes filles et de femmes appartenant aux communautés yézidie et chrétienne comme butin de guerre (sabaya);

- l’imposition de la pratique barbare de l’infibulation;

- la destruction des lieux de culte et des mausolées chrétiens et musulmans;

- l’occupation forcée ou la désacralisation d’églises et de monastères;

- la retrait des crucifix et d’autres symboles religieux chrétiens ainsi que ceux d’autres communautés religieuses;

- la destruction du patrimoine religieux-culturel chrétien d’une valeur inestimable;

- la violence abjecte dans le but de terroriser les personnes pour les obliger à se rendre ou à fuir.

Aucune cause ne saurait justifier une telle barbarie et certainement pas une religion. Il s’agit d’une offense d’une extrême gravité envers l’humanité et envers Dieu qui en est le Créateur, comme l’a souvent rappelé le Pape François.

On ne peut oublier pourtant que chrétiens et musulmans ont pu vivre ensemble - il est vrai avec des hauts et des bas - au long des siècles, construisant une culture de la convivialité et une civilisation dont ils sont fiers. C’est d’ailleurs sur cette base que, ces dernières années, le dialogue entre chrétiens et musulmans a continué et s’est approfondi.

La situation dramatique des chrétiens, des yézidis et d’autres communautés religieuses et ethniques numériquement minoritaires en Irak exige une prise de position claire et courageuse de la part des responsables religieux, surtout musulmans, des personnes engagées dans le dialogue interreligieux et de toutes les personnes de bonne volonté. Tous doivent être unanimes dans la condamnation sans aucune ambiguïté de ces crimes et dénoncer l’invocation de la religion pour les justifier. Autrement quelle crédibilité auront les religions, leurs adeptes et leurs chefs? Quelle crédibilité pourrait avoir encore le dialogue interreligieux patiemment poursuivi ces dernières années?

Les responsables religieux sont aussi appelés à exercer leur influence auprès des gouvernants pour la cessation de ces crimes, la punition de ceux qui les commettent et le rétablissement d’un état de droit sur tout le territoire, tout en assurant le retour des expulsés chez eux. En rappelant la nécessité d’une éthique dans la gestion des sociétés humaines, ces mêmes chefs religieux ne manqueront pas de souligner que le soutien, le financement et l’armement du terrorisme est moralement condamnable.

Ceci dit, le Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux est reconnaissant envers tous ceux et celles qui ont déjà élevé leurs voix pour dénoncer le terrorisme, surtout celui qui utilise la religion pour le justifier.

Unissons donc nos voix à celle du Pape François: « Que le Dieu de la paix suscite en tous un désir authentique de dialogue et de réconciliation. La violence ne se vainc pas par la violence. La violence se vainc par la paix!».

http://www.lavie.fr/actualite/documents/irak-declaration-du-conseil-pontifical-pour-le-dialogue-interreligieux-12-08-2014-55403_496.php

 

 

 

 

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans Pour agir
commenter cet article
15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 11:40

Bonjour,

Je viens d’agir à la suite d’une campagne menée par Egalité Maintenant qui appelle les gouvernements du monde entier à travailler ensemble pour faire de l’éradication du mariage précoce une priorité internationale.

Merci de vous joindre à moi et exhorter les gouvernements à inclure la question de l'abolition du mariage précoce dans tout cadre de développement de l’après 2015, et à soutenir toutes les initiatives qui visent à éradiquer cette violation des droits humains de sorte que les droits des filles menacées soient protégés, et que les communautés dans lesquelles elles vivent puissent prospérer.

Agissez en cliquant sur:
http://org2.salsalabs.com/o/6208/l/fre/p/dia/action/public/?action_KEY=17718

Plus d’informations sur la campagne en cliquant sur:
http://www.equalitynow.org/fr/take_action/mariage_precoce551

Merci de votre soutien.

 

 




Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans Pour agir
commenter cet article
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 19:37

 

Voici un article à lire, une video à regarder et une pétition de change.org à signer.

 

Aujourd'hui, une femme sur trois subit des violences sexistes, le plus souvent de la part d'un proche. À cette échelle, il ne s'agit pas de faits divers occasionnels mais bien d'un problème d'ampleur mondiale.

Cliquez ici pour voir des extraits du documentaire Les Insoumises, puis signez le manifeste que nous avons lancé sur Change.org.

http://www.canalplus.fr/c-infos-documentaires/c-les-insoumises/pid6643-le-doc.html?vid=971827

Sur la planète, 117 millions de femmes sont éliminées avant même leur naissance, une femme est excisée toutes les quinze secondes, un million et demi de femmes sont victimes de trafic sexuel, 5 000 femmes par an sont assassinées au nom d'un soit-disant honneur, et rien qu'en Europe 3 500 femmes sont tuées chaque année par leur conjoint. En France, chaque année, plus de 70 000 femmes sont victimes de viols. Toujours en France, c'est une femme sur dix qui déclare avoir été victime de violence au cours de l'année, une femme sur dix dans notre entourage, parmi nos collègues, nos amis, dans notre famille…

Nous avons notre part de responsabilité dans le silence qui entoure les violences faites aux femmes. C'est pour cela que nous avons décidé de donner la parole à des insoumises dont certaines ont été victimes de violence et que d'autres accompagnent dans leur combat. Ensemble elles ont décidé de faire valoir les droits et la dignité des femmes.

Les lois sont rarement pionnières dans la défense des droits des femmes, et c'est toujours la mobilisation de la société civile qui, s'appuyant sur le courage des femmes victimes et le respect de leur parole, fait évoluer les mentalités. Alors la parole et le courage de ces insoumises nous interpellent, nous engagent à agir, individuellement et collectivement, pour que cesse ce scandale mondial.

Christine Cauquelin, directrice des documentaires de CANAL+

 

 

 

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans Pour agir
commenter cet article
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 23:20

Voici un article paru dans le Journal La Croix. Il inaugure une nouvelle rubrique de mon blog. Faire connaitre des combats qui méritent d'être soutenus. En allant voir le site, vous aurez plus d'info sur cette sitaution révoltante et verrez comment il est possible de soutenir l'action de cette association.

 

Cinq associations étrangères ont reçu le 10 décembre le prix des droits de l’homme de la République française. « La Croix » présente leurs actions. Aujourd’hui : à Dacca.

"Fondée en 1999 au Bangladesh, l’Acid Survivors Foundation (ASF) défend les victimes d’attaques à l’acide et dénonce inlassablement le fléau de ces agressions visant à punir des femmes jugées insoumises. Ces violences frappent parfois des enfants, parce que les bébés dormant près de leurs mères reçoivent une partie des jets d’acide lancés contre elles dans leur sommeil.
« Les attaques à l’acide ont longtemps été un sujet caché au Bangladesh », explique Monira Rahman, directrice de l’ASF. L’action de cette association, qui a recensé 3 500 victimes en dix ans, les soutiens internationaux qu’elle a reçus, lui ont permis de pousser à l’adoption d’une loi dans son pays punissant les agresseurs, car « l’impunité est le plus gros problème ». Le Bangladesh a pénalisé les attaques à l’acide en 2002. Des personnalités ont marqué leur soutien à l’ASF, qui emploie aujourd’hui 50 personnes – la moitié sont des survivantes – et a ouvert un hôpital de vingt lits à Dacca, la capitale, où 600 personnes reçoivent des soins....
 "

par NATHALIE LACUBE

www.acidsurvivors.org

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans Pour agir
commenter cet article