Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 20:57

92px-Brooklyn Museum - Interview between Jesus and Nicodemu

Entretien de Jésus et de  Nicodème, Aquarelle sur mine de plomb de JJ Tissot (1836-1902) , 23,2 x 17,8 . Brooklyn Museum.

Dans l’Evangile de Jean au chapitre 3 verset 1 à 8

 [1] Or il y avait parmi les Pharisiens un homme du nom de Nicodème, un notable des Juifs.

[2] Il vint de nuit trouver Jésus et lui dit : "Rabbi, nous le savons, tu viens de la part de Dieu comme un Maître : personne ne peut faire les signes que tu fais, si Dieu n'est pas avec lui."

[3] Jésus lui répondit : "En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître d'en haut, nul ne peut voir le Royaume de Dieu."

[4] Nicodème lui dit : "Comment un homme peut-il naître, étant vieux ? Peut-il une seconde fois entrer dans le sein de sa mère et naître ?"

[5] Jésus répondit : "En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître d'eau et d'Esprit, nul ne peut entrer dans le Royaume de Dieu.

[6] Ce qui est né de la chair est chair, ce qui est né de l'Esprit est esprit.

[7] Ne t'étonne pas, si je t'ai dit : Il vous faut naître d'en haut.

[8] Le vent souffle où il veut et tu entends sa voix, mais tu ne sais pas d'où il vient ni où il va. Ainsi en est-il de quiconque est né de l'Esprit."

1ère piste

Se rappeler l’itinéraire spirituel de Nicodème. Il va de la nuit à la lumière. En effet, ici, il se cache pour aller voir Jésus, incapable de faire cette démarche en plein jour. Mais ensuite il prendra une position courageuse devant les grands prêtres en 7/50, et enfin en 19/39 il fera le don de 100 livres de parfum pour la sépulture de Jésus

Et pour nous, qu’en est-il ? Quelle lumière après la nuit avons-nous pu déjà vivre ?

 

2ème piste

Mais ici au chapitre 3, cela commence mal. Nous sommes dans la nuit. La même mention de la nuit qu’on trouve aussi en Jean 19/39 pour la trahison de Judas.

Pourquoi venir de nuit ? Le texte ne le dit pas. Ne projetons pas trop vite une raison, comme la peur de se compromettre pour Jésus. Cela peut-être une raison plus profonde de l’ordre du verset 19 : préférer la nuit à la lumière. La nuit  peut-être ici, c’est de croire qu’on sait, il dit « nous savons ». Prétention à connaître qui est Jésus au lieu de laisser Jésus  se dire lui-même. Il reconnaît bien l’origine divine des actes de Jésus mais cette origine ne porte pas sur sa personne. Il lui fait un compliment qui enferme dans ce qu’il veut qu’il soit : un rabbi comme lui. Une manière de l’annexer à son monde.

Entrons dans une attitude d’accueil, essayons de nous défaire de nos savoirs trop connus pour nous ouvrir à ce que Jésus va nous dire et nous en étonner.

 

3ème piste

Comment Jésus réagit-Il devant quelqu’un qui croit savoir, qui affirme quelque chose de Lui, qui le catalogue et veut l’annexer ?

La réponse de Jésus est étonnante : au lieu de parler de Lui, Jésus renvoie Nicodème à lui-même, Il lui parle d’une naissance d’en haut pour lui, Il lui parle de quelque chose qui est important pour lui, qui l’implique, et qui concerne tout le monde.

Naître d’en haut. Mais qu’est-ce que naître d’en haut ?

Naître pour cet homme, chef des pharisiens, cela résonne comme une régression: lui le maître, redevenir enfant ? Cela implique un renversement de sa position de chef.

Il n’entend pas la parole de Jésus et la transforme.

Au lieu de reprendre l’expression exacte de Jésus, il dit autre chose : naître une 2ème du sein de sa mère, ce qui évidemment est impossible mais ce n’est pas ce que Jésus a dit !

Transformer une parole c’est une manière de se dérober, un refus d’entendre.

Sa mauvaise écoute est signe de sa difficulté à accueillir une liberté identique à celle du vent.

Et moi quelle attitude, me faut-il quitter pour me laisser conduire par la liberté de l’Esprit ?

 

4ème piste

Alors qu’est-ce que « naître d’en haut » ?

Peut-être que la réponse est dans la lettre de Jean où il dit que : « Quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu » 1 Jn 4/7

Naître d’en haut, c’est aimer. Aimer c’est connaître Dieu. Cela ouvre large la porte de la connaissance de Dieu, cela l’ouvre à l’universel au delà des cloisonnements religieux. Cela

fait entrer dans une fraternité, où tout homme, toute femme est fils et fille du Père, frère et sœur de Jésus.

Laisser retentir en moi cet appel à naître d’en haut, de Dieu, donc de naître à l’amour.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by aubonheurdedieu-soeurmichele - dans REP
commenter cet article

commentaires